Dennis Libonati venait d’être libéré de prison, ce lundi 22 juillet 2019. A peine libre, il s’est rendu sur le parking de l’établissement pénitencier et a tenté de s’introduire dans 26 véhicules verrouillés qui y étaient stationnés dans l'optique de les voler.

Libération conditionnelle de courte durée

L’américain de 68 ans, a été emprisonné en mars dernier à la prison de Land O' Lakes, dans le comté de Pasco en Floride. Il y purgeait une peine pour coups et blessures. A la suite d’une décision de justice, il s’est vu offrir une opportunité de libération conditionnelle assujettie d’une obligation de suivre un stage de gestion des émotions.

C’est ainsi qu’il a été relaché ce lundi aux Etats-Unis. Mais contre toute attente l’ancien détenu n’a pas profité de cette libération pour rejoindre sa famille, aller diner au restaurant ou tout simplement regagner son domicile à Homosassa.

A peine libéré, il s’est rendu sur le parking du centre pénitentiaire et a tenté de commettre des effractions. Il a ainsi été filmé par les caméras de surveillance en train de tenter d’ouvrir 26 voitures dont 2 véhicules officiels qui appartenaient aux adjoints du sheriff.

Retour à la case prison

Interpellé par les forces de l’ordre vers 22h30 à la suite d’une plainte, il a admis aux agents, au cours de l’interrogatoire, qu’il avait tenté d’entrer par effraction dans "tous les véhicules susmentionnés avec l’intention d’en voler un pour l’utiliser comme moyen de transport".

Il a été inculpé de 28 chefs d’accusation dont 26 tentatives de vol de voiture pour chacune des automobiles dans lesquelles il a essayé d’entrer.

Alors qu’un récent rapport indiquait que la population carcérale américaine n’avait jamais été aussi basse depuis près de 20 ans, avec près de 10% de prisonniers en moins au cours des dix dernières années, le sort de Dennis Libonati semble bel et bien scellé.

Il a finalement regagné la prison qu’il venait de quitter avec une peine plus importante que celle pour laquelle il avait été condamné initialement.

Aux Etats-Unis, la population carcérale avoisine les 2,5 millions de personnes. Il s'agit du pays avec le plus important nombre de prisonniers au monde, représentant à lui seul près de 25% de la population incarcérée de la planète. A titre de comparaison, le taux de prisonnier des Etats-Unis (nombre de prisonniers divisé par le nombre d'habitants) est 7 fois plus élevé qu'en France.

Alors que Barack Obama avait réduit le nombre de détenus grâce à une réforme carcérale, Donald Trump l'a annulé en faveur d'une politique répressive plus stricte et l'application systématique des peines les plus sévères.

Ne manquez pas notre page Facebook!