Qui n'aurait pas fait la même chose que cet habitant de Banyuls-Sur-Mer (à côté de Perpignan)? En effet, ce citoyen tout à fait normal, sans problème avec la justice a reçu par erreur sur son compte bancaire la somme de 177 000 euros. L'erreur en sa faveur a eu lieu au début de l'année 2017. Depuis? L'homme a disparu et reste introuvable par les autorités. Le Hic? L'homme vient d'écoper de 10 mois de prison, retour sur cette histoire incroyable et qui n'est toujours pas terminée.

177 000 euros par erreur et une disparition

Dans cette histoire, ce n'est pas la banque qui a fait une erreur de virement sur le compte de ce particulier mais bien une société classique.

Cette dernière a fait une erreur de chiffre lorsqu'elle a noté le numéro IBAN du bénéficiaire initial. La personne devant recevoir les fonds doit certainement les attendre encore. Une fois qu'elle s'est rendue compte de son erreur, elle a contacté notre heureux perpignanais lui demandant de rendre la somme qui lui a été versée.

Selon les informations du journal l'Independant, l'homme se montre de bonne foi et accepte ni une, ni deux de faire un remboursement à l'entreprise. Néanmoins, les jours passent et la société ne voit aucun mouvement bancaire sur ses comptes. Les dirigeants décident alors de passer la seconde et de prendre les choses en main. Une saisie forcée est alors envisagée un brin trop tard.

L'homme reste introuvable

Quand l'entreprise passe à l'action, l'argent n'est plus sur le compte de l'heureux bénéficiaire, pire encore celui-ci reste physiquement introuvable. Disparu sans laisser d'adresse, il devient encore plus difficile de mettre la main sur l'homme et la somme disparue. Néanmoins, si personne n'a encore retrouvé l'homme, la justice vient de le condamner, par défaut évidemment, à 10 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Perpignan. Sans oublier bien évidemment le paiement de sa dette de 177 000 euros.

Pour la justice française, l'homme dispose désormais d'un casier judiciaire en ayant fuit avec une somme d'argent qui ne lui appartient pas. Egalement, l'hommse se soustrait à ses responsabilités civil. Les autorités françaises, rappellent également que selon le code civil: "celui qui reçoit par erreur ou sciemment ce qui ne lui est pas dû s'oblige à le restituer à celui de qui il l'a indûment reçu".

A l'heure actuelle, l'homme reste introuvable, ce qui complique bien évidemment le travail de la justice et il parait bien difficile d'avoir la moindre piste.

L'autre point d'interrogation est : que reste-t-il de la somme qu'il a reçu? Des questions qui sont pour le moment sans réponses et les investigations continuent pour retrouver l'homme qui valait 177 000 euros.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite