Lorsque l'on adopte, achète un animal de compagnie, on sait dès le premier jour que l'on va vivre avec lui des moments rares, de tendresse, de joie mais aussi d'angoisse. A terme, même si on n'y est pas préparé, on sait qu'un jour le chat quittera son maitre. Perdre son chat est une épreuve difficile à laquelle on ne veut pas penser mais il est important de s'y préparer. Comment surmonter ce chagrin ? Voici quelques conseils sur le deuil, l'aide que l'on peut recevoir et savoir s'il est nécessaire d'accueillir un autre chat dans son foyer.

Première étape : le deuil

Les derniers moments de vie d'un chat peuvent être particulièrement difficiles à vivre tant pour lui que pour son maitre. La vieillesse, la fatigue ou encore la maladie sont tout aussi difficiles à accepter qu'à anticiper. Néanmoins, tout comme l'arrivée d'un chat dans une famille, il est difficile d'être prêt pour son départ.

Faire le deuil de son animal de compagnie est un processus tout aussi long que complexe.

Lors de la perte de son chat s'en suivent plusieurs étapes : l'état de choc, la haine, la douleur puis l'acceptation. La durée de chacune de ces périodes dépend de la personnalité et la force de caractère de chacun. L'autre point à prendre en compte est dans quelles conditions on perd son chat : accident, euthanasie, maladie.

Faut-il se faire aider ?

Tout d'abord, il est important de demander conseil aux personnes qui ont pu vivre la même situation ou qui ont un animal de compagnie.

Le tristement connu: 'Ce n'est qu'un chat, tu n'as qu'à en reprendre un...' ne veut rien dire et les personnes qui utilisent cette phrase n'ont certainement jamais vécu cette situation. Tout comme on dit: '1 de perdu 10 de retrouvés', ce n'est pas vrai. Egalement, la minimisation de la perte de son chat peut avoir un certain côté pervers qui est le sentiment de culpabilité.

Etre triste d'avoir perdu son chat, un animal que l'on a aimé et qui a pendant des années fait partie de la vie de famille est un cap difficile à surmonter, surtout si on est seul.

Se touner vers des personnes qui comprennent la douleur de la perte d'un animal et qui pourront aider à surmonter cette preuve est essentiel.

Les vétérinaires (et leurs équipes), les psychologues ou les échanges avec des personnes ayant vécu la même situation permettra de mieux surmonter cette étape difficile de la vie. Il est également primordial de prendre le temps de faire un deuil complet avant d'envisager la suite.

Reprendre un animal ?

La suite justement pourrait être de reprendre un chat. Si un chat n'est évidemment pas interchangeable, un autre chat ne remplacera jamais le précédent. Chaque animal est unique et doit être considéré comme tel : reprendre un chat pour compenser la perte du chat précédent est une terrible erreur. Il est impossible de demander à un nouveau chat d'être comme le précédent. Même s'il est difficile de ne pas succomber à l'amour que l'on a pour les chats.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite