Le patron des Bleus a dévoilé ce jeudi la liste des 24 sélectionnés pour les prochains matchs éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018, contre la Bulgarie et la Biélorussie. C'est avec étonnement que le nom de Layvin Kurzawa apparait. En effet, ce footballeur qui évolue en Ligue 1 au poste de latéral gauche au Paris Saint-Germain (PSG) a été sélectionné alors qu'il y a 10 jours de ça Europe 1 avait affirmé que le défenseur international du PSG avait insulté son sélectionneur dans une vidéo, malencontreusement tombé dans les mains de malfaiteurs qui voulaient lui extorquer 100 000 euros [VIDEO]. Le joueur a donc décidé de porter l'affaire en justice.

Les cinq hommes sont en examen et le procès toujours en cours.

La liste des Bleus annoncé par Deschamps : Lloris, Mandanda, Areola - Digne, Jallet, Kimpembe, Koscielny, Kurzawa, Siidibé, Umtiti, Varane - Kanté, Matuidi, Rabiot, Sissoko, Tolisso - Coman, Giroud, Griezmann, Lacazette, Lemar, Mbappé, Payet, Thauvin.

Pour Didier Deschamps "cette affaire est privé"

En effet, pour beaucoup, le choix de Didier Deschamps est incompréhensible, c'est pourquoi il a décidé, ce jeudi 28 septembre, de s'exprimer pour la première fois au sujet de l'affaire durant la conférence de presse où il annonçait les noms des joueurs sélectionnés. Il considère que : "Cette affaire est dans le domaine privé et à ce titre-là , j'ai pris la décision de le sélectionné. Je ne vais pas me poser des questions outre-mesure. Je prends des décisions et je les assume. Elle sont dans un cadre sportif et je m'en tiens à ça."

Layvin Kurzawa le nouveau Karim Benzema ? Sera t-il à la hauteur de nos attentes ?

Retour sur la cas Serge Aurier

Cependant, ce n'est pas la première fois que le milieu du Football est confronté à ce genre de polémique...

En effet en février 2016, l'actuel défenseur droit de Tottenham, avait déclaré au sujet de Laurent Blanc -sur le réseau sociale Périscope- qu'il était "une fiotte". Conscient d'avoir été trop loin, le footballeur avait tenu à adresser quelques mots d'excuses : "J'accepterais toutes les sanctions. J'ai fais une connerie et je suis impardonnable. Je suis prêt à assumer toutes les conséquences". Laurent Blanc, au contraire de Didier Deschamps, a répondu aux propos du joueur : "Il y a deux ans je me suis engagé au près de ma direction pour le faire venir à Paris. Et voila ce que j'ai en remerciement. Je trouve ça pitoyable."

Cette affaire avait eu de fortes répercutions médiatiques, ce qui est aussi à prévoir pour l'affaire Layvin Kurzawa dans les prochains jours.