On se souvient tous de l'affaire de la sex-tape de Mathieu Valbuena, qui a enflammé la toile en 2015 et qui avait valu à Karim Benzema une exclusion semblant définitive du groupe de l'#Equipe de France. C'est désormais au tour du défenseur latéral du PSG [VIDEO] Layvin Kurzawa d'être victime de chantage à propos d'une vidéo qui aurait été filmée dans la sphère privée du joueur. En effet, Europe 1 dévoile que des malfaiteurs auraient tenté de soutirer non moins de cent mille euros au latéral francilien pour ne pas divulguer une vidéo dans laquelle il aurait descendu le sélectionneur national Didier Deschamps alors qu'il passait une soirée tranquille dans un bar à chicha avec quelques amis.

Les maîtres-chanteurs auraient directement contacté l'ancien monégasque par téléphone pour lui réclamer la rançon en cash sous peine de divulguer la vidéo. Layvin Kurzawa, en tant qu'ex partenaire de Serge Aurier et de Karim Benzema, ne connaît que trop les ravages que peut causer une vidéo tombée entre de mauvaises mains, ou un chantage mal négocié. Il aurait alors eu la présence d'esprit de prévenir directement les forces de l'ordre afin qu'ils mènent une enquête permettant de remonter jusqu'aux malfrats. Un policier aurait alors joué le rôle d'intermédiaire auprès des extorqueurs, se faisant passer pour celui qui devait leur remettre le magot. Les enquêteurs de la police judiciaire se sont alors aperçus que trois individus étaient postés le jour du rendez-vous devant le domicile de Layvin Kurzawa, envisageant certainement de lui voler le pactole sans contrepartie.

Les trois personnes ont donc été arrêtées, avant que ne soient interpellés deux autres complices présumés quelques semaines plus tard. C'est finalement cinq hommes qui ont été mis en examen, dont deux en détention provisoire.

En difficulté au PSG et en EDF, Kurzawa n'avait pas besoin de ça

Ça fait maintenant quelques temps que le latéral gauche est sportivement en dedans, au #PSG comme en Equipe de France, des effectifs au sein desquels il reste malgré tout numéro un à son poste. À l'image de son #Football brouillon face à Lyon [VIDEO] ce dimanche en championnat, il commet actuellement trop d'erreurs défensives et s'avère trop imprécis lors de ses montées, notamment en ce qui concerne sa qualité de centre. Et on peut dire que, en Equipe de France comme au PSG, un joueur techniquement en dessous se démarque plus facilement du lot. Si on se penche sur la chronologie de l'enquête, cette affaire de chantage à la vidéo remonte déjà au moins à plusieurs semaines, ce qui pourrait peut-être expliquer en partie la méforme du garçon.