La France affrontera la Belgique, à domicile, en finale de coupe davis qui se déroulera du 26 au 28 novembre. Mais de très nombreuses interrogations entourent cette rencontre et plus particulièrement en ce qui concerne l'équipe tricolore. Première question que l'on peut se poser: quel terrain choisir ? Les tricolores ont perdu leurs deux dernières finales sur terre battue, donc peut-être faudrait-il abandonner l'idée de jouer sur ce terrain. Surtout que les Belges sont aussi très bons sur terre battue, surface qu'ils ont choisi justement pour leur demie contre l'Australie.

Ensuite, on peut se demander quels joueurs seront là pour jouer la Belgique.

Cela dépendra bien évidemment de l'état de forme de chacun et des blessures mais Yannick Noah pourrait rappeler les même hommes que ceux ayant gagnés face à la Serbie. Pour le moment, Jo-Wilfried Tsonga et Lucas Pouille [VIDEO] vont bien physiquement et le duo Herbert-Mahut est en forme. Cependant, Lucas Pouille semble avoir des problèmes de force mentale en ce moment et Tsonga, bien que numéro 1 français, ne fait pas vraiment une très bonne saison 2017.

La Belgique, un adversaire pas si facile à battre en Coupe Davis

Si la France veut avoir une chance de remporter le trophée qu'elle n'a plus gagné depuis 2001, il va falloir qu'elle se méfie de son adversaire. La Belgique peut s'appuyer sur David Goffin, qui est maintenant dans le top 10 mondial depuis deux ans et qui est très bon sur toutes les surfaces de jeu.

Mais penser qu'il est le seul adversaire dangereux pour les Bleus serait un bêtise. Le deuxième joueur en simple, Steve Darcis, est capable de battre n'importe qui sur un match de Coupe Davis. Il n'y a qu' à regarder son tableau de chasse dans cette compétition en 2017 pour s'en convaincre. Au premier tour face à l'Allemagne, il gagne son match contre Kohlschreiber et celui face à Zverev. En quarts lors de la rencontre face à l'Italie, il ramène un point et en demie, c'est lui qui qualifie son équipe en battant en trois sets Thompson. Il est donc un joueur dont il faudra se méfier autant que de David Goffin.

Enfin, l'équipe de France pourra battre cette équipe de Belgique pas si faible que ça si les tensions entre elle et sa fédération s'apaisent. Certains joueurs, Lucas Pouille notamment, sont en froid avec le président de la Fédération, Bernard Giudicelli. D'après le site du journal 20 minutes, Yannick Noah aurait demandé au président de ne pas polluer la situation avec des déclarations tempétueuses lors des deux prochains mois. Il faut effectivement que les Français évoluent dans un climat de sérénité pour pouvoir aller au bout de la compétition et gagner la Coupe Davis.