Non ce n'est pas la première fois que le PSG gagne sur ce score. Non ce n'est pas la première fois que le PSG mate une grande équipe européenne. Mais c'est la première fois que le PSG le fait avec ses nouvelles stars recrutées à prix d'or.

Mercredi soir, l'Europe du football attendait ce choc entre le PSG et le Bayern Munich. Le premier vrai gros test européen pour les coéquipier de Neymar. Il aura fallu attendre à peine 2 minutes pour voir et entendre le Parc des Princes chavirer après l'ouverture du score de Dani Alves.

Solide défensivement avec un Aréola des grands soirs et impressionnant offensivement avec son trident magique, le PSG a fait mal à chaque contre-attaque emmenées par un Kylian Mbappé éclair dont les performances ne cesse d'étonner, il glisse un bon ballon à Edison Cavani qui double la mise face à un Bayern pauvre et sans idée.

La deuxième mi-temps ? Pareil ou presque. Le score aurait même pu être plus sévère si Neymar avait régler la mire. Mais la folle soirée parisienne n'aurait pas été la même si sa star brésilienne n'avait pas marquer.

3-0. Score final. Rarement le Bayern Munich quintuple vainqueur de cette compétition n'aura été autant dépasser en Ligue des Champions, ce qui aura été préjudiciable à son entraîneur Carlo Ancelotti, limogé 24 heures plus tard. [VIDEO]

Les quarts de finale, une malédiction ?

Depuis que le PSG est sous l'ère QSI, le PSG a changé de dimension et est maintenant rentrer dans la cour des grands clubs européens. Mais l'objectif reste très clair, remporter la première Ligue des Champions de l'histoire du club.

Mercredi soir, le PSG a envoyé un message fort aux gros cadors européens en s'imposant 3-0 face au Bayern mais ce n'est pas la première fois que le PSG accroche un gros à son tableau de chasse.

Pourtant le mal persiste saison après saison. Les quarts de finale. Ce stade de la compétition de le PSG n'a plus passé depuis avril 1995.

Alors peut-on parler de malédiction ?

Très peu pour le président du PSG Nasser Al-KhelaÏfi qui essaye de mettre tout en oeuvre afin de remédier à ça en recrutant les meilleurs joueurs possible. Mais cette année, il a fait fort en se payant la méga-star brésilienne Neymar Jr et le jeune prodige français Kylian Mbappé.

Alors après ce très bon début de saison et avec une attaque de feu composé de Neymar - Cavani - Mbappé, le PSG mieux armé que jamais semble vouloir et pourvoir prétendre au titre de meilleure équipe d'Europe. [VIDEO]