Dans le cadre de la cinquième journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain se déplaçait à Metz ce vendredi. Après une première période assez terne, le club de la capitale avait terminé par l'emporter 5-1 après l'expulsion d'Assou-Ekotto à la 56ème.

Si Paris est aujourd'hui à cinq victoires en autant de matchs, il y a un poste qui dérange les supporters du club, celui du gardien. En effet, Alphonse Aréola [VIDEO] a particulièrement été catastrophique lors de la rencontre d'hier, commettant notamment une énorme erreur qui aurait pu coûter cher aux Parisiens.

Areola: Aucun arrêt à l'extérieur depuis novembre 2016

Alors que Kevin Trapp [VIDEO] était titulaire la saison dernière, c'est aujourd'hui Alphonse Aréola qui occupe ce poste.

Mais preuve de ses difficultés, le portier reste sur une série inquiétante. En effet, il a encaissé 7 buts sur les 7 derniers tirs cadrés en match à l'extérieur en Ligue 1 : 3 buts encaissés à Montpellier, 2 buts à Guingamp, 1 à Dijon et donc 1 hier à Metz. Pire encore, ça fait près de 10 mois qu'il n'a fait aucun arrêt à l'extérieur. La dernière fois, c'était le 27 novembre 2016...

S'il ne veut pas voir l'allemand Kevin Trapp lui prendre sa place en tant que numéro un dans les cages parisiennes, le français devra vite se reprendre.

Alphonse Aréola reste calme

Si le portier francilien se veut confiant, il sait très bien au fond de lui que cette "bourde" pourrait relancer le débat entre lui et Kevin Trapp : "Je suis content d'être sur le terrain. Si le coach m'a choisi, c’est que quelques part, je l’ai peut-être mérité. A moi de continuer sur cette lancée. On reste sur un très bon bilan avec cinq victoires en cinq rencontres, c'est ça le plus important. Il n’y a pas de hiérarchie entre Kevin Trapp et moi même. Le coach nous avait prévenu, on gagne la place au mérite. A moi de continuer à travailler dur et de montrer que je suis prêt à jouer et donner le meilleur de moi-même."

Il termine son propos pour expliquer sa bourde : "Ça fait partie des risques du jeu du Paris Saint-Germain, on essaie toujours de construire et de repartir de l'arrière. Tant mieux pour nous et surtout pour moi aussi que Rivière n'en profite pas. La prochaine fois qu'on sera dans la même situation, ça me permettra de peut-être changer mon geste et ne pas prendre la même décision qu'hier."

Chahuté ce vendredi à Metz, Aréola saura-t-il répondre ce mardi, de la meilleure des manières pour la rencontre en Ligue Des Champions face au Celtic Glasgow ?