Selon Europe 1, Layvin Kurzawa a été victime de malfaiteurs qui ont mis la main sur une vidéo compromettante du joueur du Paris Saint-Germain et ont tenté de lui extorquer de l'argent.

C'est une affaire de chantage supplémentaire qui frappe le football français. En effet, Layvin Kurzawa a été victime de chantage à la vidéo par une bande organisée, bien décidé à prendre le maximum d'argent au défenseur français. Dans cet extrait, on voit le latéral gauche avoir des gestes et des propos assez déplacés envers Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Real Madrid

Un chantage à 100 000 euros

Critiqué depuis le début de saison pour son niveau de jeu avec le PSG ou même avec l'équipe de France, Layvin Kurzawa [VIDEO] doit cette fois se confronter à une autre polémique.

Le défenseur est en plein milieu d’une affaire de chantage à la vidéo où il aurait insulté Didier Deschamps, son entraîneur avec les bleus.

Dans sa maison, on voit le joueur du Paris Saint-Germain fumer de la chicha avec des amis, lorsqu'un ami du centre de formation de l'AS Monaco se prend pour un journaliste en demandant à Kurzawa ce qu'il pense de Didier Deschamps. A ce moment-là, alors qu'il sait qu'il est filmé, le Français a tenu des propos assez graves et insultants envers son sélectionneur. Quelques jours après, les malfaiteurs en possession de la vidéo, auraient tenté d'extorquer 100 000 euros au joueur parisien.

La FFF déjà au courant

Cette "affaire Kurzawa" ne date pas d'hier.

Ca fait en effet, déjà plusieurs mois que cela traîne. D'ailleurs, le joueur de l'équipe de France a appelé il y a quelques semaines Didier Deschamps cet été afin de le prévenir d'une possible sortie de la vidéo. Sachant que c'était forcément avant les deux matchs face aux Pays-Bas et le Luxembourg, le latéral n'a pas été puni pour le moment puisqu'il a été sélectionné et même utilisé pour les deux rencontres.

Le Parisien n'est pas le premier à tomber dans le piège. En février 2016, Serge Aurier, également joueur du PSG à cette période, avait été pris à son propre piège en tenant des propos assez insultants sur son coach de l'époque, Laurent Blanc sur le réseau Périscope. L'actuel joueur de Tottenham, avait eu une sanction de la part du club parisien. Cette fois-ci, le PSG n'a pas prévu pour le moment de commenter l'affaire publiquement. Avant Serge Aurier, Matthieu Valbuena avait également été victime d'un chantage mais à la sextape. Cette dernière, avait fait beaucoup parlé puisque Karim Benzema était sur le banc des accusés.