Le gros choc de la première partie de cette seconde journée de la Ligue des champions se déroulait en Allemagne et voyait un déplacement difficile des hommes de Zinédine Zidane dans un stade où la réussite n'est pas toujours avec eux. L'absence de deux piliers, Karim Benzema, qui vient de prolonger, et Marcelo pourrait coûter cher sans oublier que les résultats de la Liga ne sont pas là pour rassurer [VIDEO] avant ce choc.

L'ouverture du score contre le cours du jeu

L'absence de Karim Benzema est palliée par un Cristiano Ronaldo en pointe et Isco et Gareth Bale sur les ailes, en défense, ce sera à Nacho de remplacer Marcelo, une tâche ardue pour un joueur habitué à jouer dans l'axe.

L'entame de match confirme les craintes Madrilènes, la Castilla n'arrive pas à mettre le pied sur le ballon, les allemands, portés par leurs supporters, font un pressing haut pour récupérer le ballon dans la moitié de terrain espagnol. Jouant peut-être un peu trop haut même, les espagnols se projettent vite vers l'avant dés la récupération de balle, à l'image du monté de Carvajal, un des meilleurs hommes sur le terrain, où ce dernier part de sa défense pour conclure l'action mais se heurte sur un excellent Burki. L'ouverture du score proviendra d'une récupération de balle du Real Madrid dans la moitié de terrain des allemands, qui permettra à Modric d'envoyer un ballon en l'air à Gareth Bale qui la reprend de volée pour la loger parfaitement dans la lucarne opposée, mais ce sont bien ses derniers qui avait la maîtrise du jeu.

Mais à partir de là on a vu des jaunes et noir complètement désemparés, qui subissaient le jeu du Real jusqu'à la mi-temps.

Au retour du vestiaire, les choses ne se sont pas fais attendre, Cristiano Ronaldo [VIDEO], peu en vue sur les 45 premières minutes marque son troisième but de la compétition sur un plan du pied en face des cages de Burki impuissant sur une ouverture du gallois. Le match aurait pu être plié, si le trublion Aubameyang n'avait pas réduit le score juste après sur un centre de Castro, suivies les entrées en jeu de Weigl et Mahmoud. Les 2 entrées ont relancé le match, allant de but en but, sur un rythme infernal. C'est lorsque le 2-2 est à portée de main que le portuguais en décide autrement et marque le 3ème but pour le Real Madrid, sur une ouverture de Modric. Le portuguais tire en force au premier poteau, le gardien du borussia, qui était sorti pour anticiper une passe dans l'axe, est battu. La fin du match est à oublier, le moral à l'image des jambes, cassées. Les allemands n'auront pas eu la force de répondre...

Qui pourra les arrêter ?

Pourtant, sur le papier, Dortmund partait favori, un but encaissé depuis le début du championnat, une première place devant l'ogre bavarois, alors que la castilla est à 7 points des barcelonais et peine à reprendre les reines. Mais quand le Real impose son jeu, peu importe le papier, ce sont eux les patrons, la question, est de savoir si une équipe peut les arrêter, et si oui, laquelle ?