2

Le moins que l'on puisse dire c'est que le PSG semble marcher sur l'eau en ce moment. Avec six victoires en six journées de championnat et celle 5-0 face au Celtic Glasgow [VIDEO]tout va pour le mieux sur le plan des résultats. Mbappé et Neymar on su prouver qu'ils étaient bien au rendez-vous après le plus gros mercato de tout les temps pour le PSG. Ce dernier a ainsi dépensé 850 millions pour s'offrir son effectif actuel. [VIDEO] Mais la réalité est bien plus dur pour le club qui doit faire face à une importante crise. Le dernier match du club qatari face à L'OL a permis de montrer au grand public le différent grandissant entre les deux attaquants.

Neymar veut pouvoir tirer les coups de pieds arrêtés

Au FC Barcelone le brésilien était dans l'ombre de Messi ce qui explique sans doute pourquoi il a voulu partir à Paris. Mais il ne s'attendait sûrement pas à y voir un Cavani bien déterminé à conserver son rôle de tireur favori. C'est ainsi que la tension est montée entre les deux joueurs sud-américains jusqu'à ce match face aux lyonnais. Durant la rencontre on peut voir Dani Alves qui prend la balle au détriment de Cavani pour la donner à Neymar lors d'un coup-franc. Beaucoup parle en effet actuellement d'une "mafia brésilienne" dans les vestiaires dont Neymar tire tout son soutien. Quelques minutes plus tard un pénalty est accordé pour une faute sur Mbappé. Neymar demande alors à Cavani (une fois de plus) de lui laisser tirer, ce que Messi lui accordait de temps à autres.

Mais l'uruguayen refuse (une fois de plus). A la fin du match ce dernier s'est empressé de rejoindre les vestiaires sans saluer ses supporteurs parisiens. Lorsque Neymar a lui aussi rejoint le vestiaire Cavani lui aurait alors demandé des explications suite à quoi les autres membres de l'équipe dont le capitaine Thiago Silva ont du s'interposer entre les deux joueurs afin d'éviter une bagarre. Dorénavant rien ne va plus entre les deux attaquants convoqués mercredi pour une réunion avec l'entraîneur et le directeur sportif.

Zidane intervient et donne ses conseils à Emery

C'est maintenant la responsabilité d'Unai Emery de régler cette affaire avant qu'elle ne pose de sérieux problème si les deux joueurs en venaient à ne plus pouvoir être alignés ensemble. Ce matin en conférence de presse l'entraîneur du Real Madrid a donné son avis sur ce début de crise au PSG. On lui retiendra notamment cette phrase "Ici au Réal Madrid, nous définissons avant la rencontre qui tire les coups de pieds arrêtés". Une réplique qui cache une critique à l'encontre du coach parisien qui n'a pas su faire respecter l'ordre des tireurs qu'il avait pourtant imposer lui aussi (au moins pour les pénalties avec Cavani premier tireur devant Neymar). La réunion de mercredi devrait statuer définitivement sur les joueurs responsables lors de coups de pieds arrêtés. Affaire à suivre !