Les turbulences qui ont secoué le Paris Saint-Germain cette semaine des suites de l'altercation entre Edinson cavani semblent peu à peu s'estomper. Après que Dani Alves ai pris l'initiative mercredi soir d'organiser un dîner en compagnie de tous ses coéquipiers afin de calmer les tensions, c'est Neymar lui-même qui a tenu à présenter ses excuses à ses coéquipiers ce jeudi lors de la reprise de l'entraînement selon les informations délivrées par le quotidien l'Equipe [VIDEO]. Aux côtés de Thiago Silva, qui servait d'interprète à son compatriote, l'ancien joueur du FC Barcelone a tenu lui aussi à clarifier les choses devant le groupe afin que les joueurs se concentrent désormais sur leur objectif commun, la victoire.

Rappelons que dans cette affaire qui a opposé les deux joueurs, Edinson Cavani avait de son côté rapidement tenu à calmer le jeu, en déclarant au micro d'une radio uruguayenne : "Ce sont des choses montées en épingle. Je ne sais pas pourquoi on créé toutes ces histoires. Ce sont des choses normales, qui arrivent dans le football. La vérité, c’est qu’il n’y a aucun problème".

Emery annonce qu'une décision a été prise... mais ne la révèle pas

Pourtant ce différent sans importance selon Edinson Cavani, a forcé son Président, Nasser Al-Khelaïfi a organisé une réunion ce mercredi avec les deux joueurs, leur entraîneur Unaï Emery et le Directeur Sportif du club parisien, Antero Henrique. Une réunion durant laquelle les deux joueurs ont été informés qu'ils tireraient tous les deux les penaltys au cours de la saison mais qu'il y aurait tout de même une hiérarchie entre les deux hommes pour cet exercice. Laquelle ? Pour l'instant nul ne le sait. Ce jeudi lors d'une conférence de presse, le coach basque n'a laissé filtrer aucune indication : "Avec notre analyse des statistiques faites en début de saison, nous avons défini les tireurs. Les deux joueurs qui sont ici pour frapper sont Cavani et Neymar. Qui va le tirer ? Je le dirai aux joueurs en premier. On va attendre le match de samedi pour révéler qui tire les penalties et les corners"

Quelle que soit la décision d'Unaï Emery, elle semble en tout cas avoir temporairement apaisé les tensions dans le groupe parisien.

Mais les observateurs, auront une attention toute particulière en cas de penalty sifflé en faveur des Rouges et Bleus lors des prochains matches, et sur l'attitude des deux hommes aux moments de définir qui se présentera face au portier adverse en cas de penalty. En attendant, le calme semble être revenu dans les rangs parisiens, [VIDEO]de bon augure à 48h du match contre Montpellier et surtout à quelques jours de la réception du Bayern de Munich [VIDEO] en Ligue des Champions pour le choc du groupe B.