Depuis le début de la saison, l'Olympique de Marseille traverse une période assez trouble sur le plan sportif. Entre défaites et performances mitigées en Ligue 1 et Ligue Europa, le club phocéen suit un parcours en dents de scie [VIDEO] et éprouve les plus grandes peines à convaincre sur le terrain. Bien sûr, la situation n'est pas encore alarmante si l'on s'en tient aux chiffres, mais la tendance est plutôt au manque d'enthousiasme du côté des supporters phocéens. Il faut dire que les recrues du mercato estival n'ont pas vraiment été à la hauteur des attentes des fans du club olympien. Et s'ils ont voulu lui donner le bénéfice du doute, force est de constater que Rudi Garcia se livre depuis peu à un jeu inquiétant.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

En effet, les choix de l'ancien entraîneur de l'AS Roma sur le placement et la composition de l'équipe marseillaise interpelle de plus en plus sur sa capacité à faire obtenir des résultats au club.

D'ailleurs, si les passionnés de l'OM reconnaissent qu'ils ne s'attendaient pas à voir débarquer un crack comme Lionel Messi sur la Canebière, ils avaient au moins espéré attirer deux ou trois joueurs de talent pour donner de l'inspiration leur équipe. Et de l'inspiration, il en faudrait au plus vite dans un club phocéen en recherche d'identité, sans véritable style, ni fond de jeu.

Rudi Garcia ne regrette aucun de ses choix

Si les supporters phocéens ont enfin assisté aux débuts de Konstantinos Mitroglou [VIDEO] lors de la défaite face à Salzbourg jeudi, ils auront surtout tiqué sur l'inconstance des stratégies de jeu développées par Rudi Garcia. En effet, laissant de côté le système en 4-3-3 qui lui avait pourtant bien réussi face à Amiens et Toulouse, le coach marseillais a préféré opter pour un 4-2-3-1 qui laissera certains de joueurs comme Morgan Sanson en manque de repères.

Mais, rien à faire, Rudi Garcia laisse couler les critiques et reste "droit dans ses bottes". Le coach de 53 ans préfère ainsi renvoyer son bilan à la fin de la saison. Une attitude que beaucoup commencent tout doucement à décrier.

Le ras-le-bol du public marseillais

Face à l'obstination de l'entraîneur phocéen convaincu du bien-fondé de ses actions, les fans marseillais se montrent désormais de plus en plus amer. D'ailleurs, les banderoles appelant explicitement à la démission du technicien français se font de plus en plus nombreuses à chaque nouvelle défaite du club. A côté de cela, les stades accusent une baisse de fréquentation de plus en plus prononcée pour des supporters phocéens d'ordinaire très enthousiastes. Le constat est donc posé, quitte à la direction du club d'en prendre rapidement acte.