En novembre 2016, l'équipe d'Argentine avait remporté la première coupe davis de son histoire. Moins d'un an après, elle se retrouve reléguée après avoir perdu son barrage contre le Kazakhstan. Le bourreau des Argentins s'appelle Mikhail Kukushkin qui s'est imposé, dimanche , face à Diego Schwartzman en trois sets (6-4, 6-4, 7-6). Ce succès pour les Kazakhs intervient lors du quatrième match, l'Argentine étant menée 2-1 avant cette rencontre entre les deux joueurs.

Pour la première fois depuis 1999, une équipe tenante du titre se fait sortir du groupe mondial. Il faut dire que l'Albiceleste était méconnaissable par rapport à sa version 2016 qui a réussi à remporter le trophée l'année dernière.

Cette année, elle était privée de Juan Martin Del Potro et s'est montrée en manque de confiance. Face à un Kazakhstan qui s'est appuyé sur la puissance de Kukushkin, l'Argentine n'a pas tenu et sort donc du groupe mondial. Et ce n'est pas la seule surprise que ce tour de barrage est réservé.

Tout comme l'Argentine, la Russie sort aussi du groupe mondial

Le tour des Barrages 2017 a réservé deux surprises, les éliminations de l'Argentine et de la Russie. Les Russes se sont en effet inclinés face à la Hongrie. Les Hongrois, qui jouaient à domicile à Budapest, ont remporté trois victoires face aux joueurs russes. Andrey Rublev et Karen Khachanov n'ont pas tenu face à Marton Fucsovics. Oui, si il y a un homme que les Hongrois peuvent remercier c'est bien le 111ème joueur mondial. Fucsovics a d'abord battu Rublev en cinq sets, ce vendredi.

Top vidéos du jour

Puis samedi, il s'est imposé, avec son coéquipier Attila Balazs, en double. Dimanche il a porté le coup de grâce aux Russes en gagnant, en trois sets (7-5, 6-4, 6-4), contre Khachanov.

Au contraire de la Russie et de l'Argentine, la Suisse privée de Stan Wawrinka et de Roger Federer, et la Croatie, qui a battu 4-1 la Colombie, sont parvenues à se maintenir dans le groupe mondial. L'Allemagne, le Japon, le Canada les ont imitées. Pour se maintenir dans le groupe mondial, l'Allemagne s'est imposée contre le Portugal. Le Japon lui a fait face au Brésil et le Canada a dû s'en sortir contre l'Inde. Il y aura donc trois promus dans le groupe mondial en 2018. Il s'agira du Kazakhstan, de la Hongrie et des Pays-Bas qui ont vaincu la République Tchèque. L'Argentine et la Russie parviendront-elles à faire leur retour dans le groupe mondial dès les barrages en 2018 ?