Cela fait quelques années maintenant que l'Olympique de Marseille est en zone de turbulences permanente. C'est après la période Didier Deschamps et le titre de 2010 que les problèmes ont commencé à l'OM. Entre le manque de budget, les querelles internes entre certains dirigeants et le président Vincent Labrune, les performances sur le terrain et l'exigence toujours plus haute des supporters, la cité phocéenne ne vit pas sereinement. Même l'arrivée du nouveau propriétaire Frank McCourt [VIDEO] n'a pas fait baisser cette pression avec un mercato estival décevant [VIDEO]. Et ces tensions peuvent parfois se manifester par des affrontements physiques.

C'est exactement ce qu'il s'est passé en 2013-2014, saison où José Anigo a repris le flambeau pour assurer l'intérim.

Brice Dja Djédjé et André-Pierre Gignac se chauffent sur le terrain

Invité sur le plateau de SFR Sport dans l'émission "Le Vestiaire", c'est Brice Dja Djédjé qui raconte la scène. Sauf que lui n'est pas un témoin mais bien l'un de ceux avec qui une bagarre a éclaté en plein entraînement. L'autre homme en question est l'attaquant vedette de l'époque, André-Pierre Gignac. Les deux joueurs font partie de la même équipe dans un tournoi de 5 contre 5 et les déculottés sont nombreuses. C'est alors que le latéral olympien interpelle Gignac pour lui dire ses quatre vérités. "Dédé Gignac dès qu'il avait le ballon, il frappait, il frappait. Je le regarde et je lui demande s'il n'en a pas marre de perdre". Gignac répond alors à son interlocuteur de façon virulente, une chose que n'accepte pas Brice Dja djédjé.

"Là tu fais le mariole devant tout le monde. Viens, on va dans les vestiaires". Dja djédjé jette alors son chasuble sur le terrain en demandant à Gignac de le suivre dans les vestiaires du centre d'entraînement Robert-Louis Dreyfus.

Et finissent par se battre dans les vestiaires !

La suite, c'est une scène caractéristique du sport de haut niveau. "Dédé Gignac me rejoint, on s'en met une belle et bizarrement dès qu'on finit de se battre, on repart sur le terrain comme si de rien n'était." Le défenseur avoue par ailleurs que cette altercation leur a fait gagner le tournoi d'entraînement par la suite. À l'époque très proches, Dja Djédjé et André-Pierre Gignac avait une relation presque fraternel et aucune séquelle n'a suivi cette bagarre à l'OM selon les dires de l'Ivoirien. Un témoignage fort qui n'est ni le premier ni le dernier raconté par un sportif évoluant dans un sport collectif.