Le 10 septembre dernier, la skieuse slovaque de 33 ans, Veronika Velez-Zuzulova, se blessait à l'entraînement. Une grave blessure puisqu'il s'agit d'une rupture du ligament croisé du genou droit. Elle est cependant déterminée à participer aux JO d'hiver 2018 qui se dérouleront à PyeongChang, en Corée du Sud, entre le 8 et le 25 février. Même si cela semble très difficile voire impossible car la durée d'indisponibilité pour ce type de blessure est de 6 à 8 mois, la slalomeuse veut y croire.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Elle a même décidé d'opter pour une opération assez originale qui lui permettrait de se remettre le plus vite possible sur pied. Elle a passée cette opération vendredi dernier à Lyon.

Le chirurgien qui a pratiqué l'opération a choisi de réparer le ligament plutôt que de le reconstruire. C'est à dire qu'il n'a pas fait de greffe comme à l'accoutumée car c'est cela qui cause un temps d'arrêt très long étant donné que la cicatrisation prend énormément de temps.

Veronika Zuzulova se lance le pari d'être présente aux JO

Veronika Velez-Zuzulova s'est exprimé au sortir de l'opération, dans des propos relayés par le site L'Equipe, sur son espoir de participer aux JO [VIDEO] 2018 : "Quand je me suis blessée, j'ai aussitôt pensé que les JO étaient foutus. Mais là je me fixe un beau challenge, le plus beau de ma carrière. Si tout se déroule comme prévu, je pense pouvoir reskier dans le courant du mois de décembre. Ensuite, on verra bien si je peux sur des épreuves de Coupe du Monde avant PyeongChang."

La skieuse slovaque est très motivée à l'idée de participer aux JO 2018 à PyeongChang car ce seront sans doute les derniers au vu de son âge et que surtout lors de ses participations aux JO, elle n'a jamais réussi à ramener une seule médaille.

Top vidéos du jour

A Salt Lake City en 2002, elle arrive 32ème au slalom géant et abandonne l'épreuve de slalom. A Turin en 2006, la Slovaque termine 22ème au slalom et 15ème au combiné. Enfin à Vancouver en 2010, elle abandonne la slalom géant et finit 10ème au slalom. Sans oublier que son abandon pour les JO de Sotchi en 2014 doit encore lui laisser un goût amer dans la bouche. La skieuse veut donc peut-être tenter une dernière fois l'aventure des Jeux Olympiques pour au moins ramener une médaille de cette compétition, pour laquelle elle est d'ors et déjà qualifiée grâce à ses résultats de la saison dernière, qui est le plus grand événement sportif au monde. Le temps lui est maintenant compté, elle qui doit débuter sa rééducation dans les jours à venir à Lyon.