Pour la première fois depuis 1986, les Etats-Unis ne participeront pas à la prochaine Coupe du Monde qui aura lieu en Russie. Battus par Trinité-et-Tobago la semaine dernière (2-1), les Américains ont dit adieu à toute chance de qualification, en terminant cinquième de leur groupe derrière des nations comme le Panama et le Honduras.

Sélectionneur depuis novembre 2016 en remplacement de Jürgen Klinsmann, Bruce Arena a assumé cette déroute, et a décidé de libérer son poste.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Mais selon France Football, les dirigeants américains, sondent depuis septembre dernier un casting de successeurs potentiels. Un casting dans lequel on retrouve Laurent Blanc [VIDEO], l'ancien coach du PSG, qui ne serait pas insensible aux avances faîtes outre-Atlantique.

Sans club depuis son départ de la capitale française à l'été 2016, le Président a déjà reçu des offres émanant du continent américain, comme celle de la nouvelle franchise californienne du Los Angeles FC, mais c'est bien du côté de la sélection que son futur pourrait se dessiner. D'autant plus que l'ancien international français s'étonne du manque d'intérêt qu'il suscite, lui qui espérait cet été prendre les rênes d'un grand club européen.

Laurent Blanc souhaitait entraîner le FC Barcelone

Car si le coach français dispose d'une belle côte sur le marché tricolore, ses talents ont plus de mal à trouver preneur dans les championnats étrangers. Contacté par le FC Barcelone au printemps dernier qui cherchait alors un successeur à Luis Enrique, le Français avait finalement été devancé par Valverde à son plus grand dam, lui qui souhaitait ardemment reprendre les Blaugrana.

Finalement, ses nombreux titres remportés avec Bordeaux et le Paris Saint-Germain [VIDEO], on semblent-ils servis à lui bâtir une solide réputation de l'autre côté de l'Atlantique. Sélectionneur de l'Equipe de France de 2010 à 2012, le Président bénéficie déjà de l'expérience de ce rôle ce qui pourrait pousser un peu plus les dirigeants américains à intensifier les discussions dans les prochaines semaines.

Reste à voir si Laurent Blanc s'engagera dans une aventure au pays de l'Oncle Sam lui qui n'a jamais caché son souhait de rester en Europe. Mais après plus d'un an d'inactivité, et les propositions se faisant rares, l'ancien coach du Paris Saint-Germain pourrait finalement revoir ses ambitions à la baisse et accepter ce nouveau défi qui s'offre à lui.