Aujourd'hui, cela fait un an jour pour jour que l'OM a été vendu à l'homme d'affaire américain Frank McCourt. Peu à peu, les pions ont été mis en place avec notamment l'arrivée de Jacques-Henri Eyraud à la présidence et celle de Rudi Garcia sur le banc. Avec un projet baptisé "OM Champion's Project", les nouveaux dirigeants ont fait miroiter des ambitions élevées aux supporters, notamment lors du Mercato. 365 jours plus tard, le constat est un peu différent que ce qu'il aurait dû être [VIDEO].

Plus dans les plans de Rudi Garcia

Le fer de lance de cette communication était connu depuis l'hiver dernier, l'achat d'un grand attaquant à 40 ou 50 millions d'euros.

Finalement, le club se contentera de Kostas Mitroglou, acheté 15 millions d'euros au Benfica Lisbonne. Rajoutez les acquisitions de Valere Germain et le retour de prêt de Lucas O'Campos, et vous avez les trois recrues offensives marseillaises. De quoi largement mettre en place une concurrence, ce qui est toujours bénéfique pour une équipe. Malheureusement, certains joueurs n'y trouvent pas leur compte et cela a été le cas de Remy Cabella. Utilisé avec parcimonie, il n'entrait clairement plus dans les plans de Rudi Garcia. Mécontent de son rôle, l'ancien montpelliérain a été prêté sans option d'achat à l'AS St Etienne. Avant peut-être un retour en grâce lors du prochain mercato estival ? Pas si sûr.

Remy Cabella ne veut plus être un faire-valoir à l'OM

Brillant à l'ASSE depuis son arrivée fin août, le champion de France 2012 avec Montpellier devra donc retourner à Marseille dès la fin de son prêt.

Sauf que l'international français se sent bien chez les Verts et, comme il l'a confié à Christophe Dugarry sur RMC, il se verrait bien continuer l'aventure là-bas si tout le permet. "J'avais dit au coach que je ne pouvais pas me contenter des quelques entrées ici et là. C'est un prêt sans option d'achat mais on discutera à la fin de la saison avec les dirigeants". La situation est très claire pour Remy Cabella, le temps de jeu devra être une priorité, chose qui n'est clairement plus possible à l'OM tant que Rudi Garcia sera sur le banc. Et même avec ce nouveau système en 4-2-3-1, qui incorpore un meneur de jeu, son vrai poste, il ne serait qu'une doublure à Dimitri Payet, sauf si ce dernier avait des envies d'ailleurs [VIDEO]. Avec quatre sélections en équipe de France au compteur, Cabella ne devrait donc pas faire de vieux os sur la Canebière et une vente définitive lors du mercato d'été n'est absolument pas à exclure.