2

La rumeur d’un intérêt subit du Real Madrid pour un nouvel attaquant a largement dépassé les frontières du #Mercato. Il devient alors tout naturel de s’interroger sur ce que l’équipe a encore besoin de plus, et ce, malgré son lot de victoires. En effet, les médias sont unanimes à ce sujet : l’équipe merengue n’a jamais affiché meilleure performance que cette saison, sous l’égide de leur illustre coach Zinédine Zidane. Détenant ainsi une longueur d’avance par rapport au Barça, il leur a suffi d’une défaite contre le club Betis Séville pour se remettre en cause. « Le ballon ne voulait pas rentrer. Nous avons eu 26 ou 27 occasions et il n’est jamais rentré. C’est le football. Ça n’a pas été un grand match, mais il n’a pas été si mauvais que cela. Si nous arrivons à marquer, le match est différent » souligne ZZ suite à leur échec inattendu.

Un buteur serait alors ce qui manque à l’équipe. Et il faudrait y remédier, en attendant le rétablissement total du milieu offensif Karim Benzema.

Cavani au Real, est-ce envisageable ?

Des millions d’euros à la carte, la possibilité de débuter dans la cour des grands ou de poursuivre une carrière évolutive… cela explique pourquoi le nombre d’intendants du Real Madrid ne cesse d’accroître chaque année. De son côté, le PSG rencontre pas mal de tensions, notamment depuis qu’il a recruté Neymar [VIDEO]. Accords et désaccords s’entremêlent effectivement, entre celui-ci et l’un de ses titulaires, ce dernier, craignant que le Français impose sa loi au sein de son équipe. Si un compromis semble impensable, la tournure des choses laisse paraître le désir du Paris Saint-Germain à évincer Edinson cavani, et ce, au profit de la Maison Blanche.

Cette décision est de loin surprenante, puisque l’Uruguayen serait un des membres qui aurait bâti sa notoriété actuelle.

Une deuxième option pour l’équipe merengue

Edinson Cavani. Voilà bien un nom que l’on entend assez souvent, et pas seulement au PSG. En effet, lors du Mercato estival, le buteur d’exception du groupe a souvent prêté ses services à l’Atlético Madrid. Ainsi, s’il doit quitter les rangs de son équipe actuelle, ce sera certainement pour passer un agréable moment en Espagne, quitte à rentrer dans les lignes de la Maison Blanche. Cependant, si ces 35 buts en Ligue 1 font de lui une cible parfaite pour Everton ou Chelsea, Pérez n’est pas tout à fait convaincu et ne change pas ses priorités sur les attaquants que sont Lewandowski de Bayern et Paulo Dybala de Juventus Turin.