Entre le Real Madrid et les jeunes talents, la mayonnaise prend. En effet, depuis plusieurs années, le club merengue a décidé de changer de stratégie sur le marché des transferts en misant sur de jeunes talents à fort potentiel. Martin Odegaaard a été le premier transfert à venir confirmer cette stratégie. Depuis, les exemples de réussite sont nombreux, parmi lesquels Isco et Marco Asensio, désormais prétendants au onze de départ de Zinedine Zidane [VIDEO]. Même cet été, Florentino Pérez [VIDEO] s'est montré peu actif en se contentant de recruter Theo Hernandez et Dani Ceballos, deux jeunes éléments eux aussi très prometteurs. Il y a quelques jours, lors d'une interview accordée au média ibérique El Espanol, Florentino Pérez a confirmé à demi-mots la fin des périodes Galactiques et sa volonté de persévérer dans ce mode de recrutement des jeunes talents.

Une stratégie payante pour le Real Madrid

On sait déjà qu'en 2019, le jeune brésilien Vinicius Junior rejoindre le Real Madrid, date de sa majorité. Considéré comme le nouveau Neymar, il évolue actuellement à Flamengo, où il multiplie les matches avec l'équipe première. Selon les informations de Marca, le club merengue pourrait très bientôt faire signer une autre perle brésilienne en la personne d'Alan Souza. Le média espagnol assure que le Real Madrid est prêt à mettre 50 millions d'euros sur la table, soit la clause libératoire du joueur, pour s'attacher les services de celui qui évolue à Palmeiras. Souza, 17 ans, dispute actuellement la Coupe du monde U17 avec le Brésil. Il a d'ores et déjà confirmé à la presse brésilienne qu'il n'était pas question pour lui de se précipiter et qu'il pense avant tout à sa saison en club avec Palmeiras.

Le joueur au Real Madrid en 2019 ?

Mais le milieu offensif, habitué à porter le numéro 10, pourrait faire comme Vinicius Junior, à savoir rejoindre le Real Madrid en 2019 pour évoluer avec la Castilla, dans un premier temps. Une chose est sûre : la Casa Blanca veut mettre la main sur ce milieu de terrain particulièrement technique et d'ores et déjà très doué pour son âge. L'idée de payer la clause libératoire du joueur pourrait être nécessaire, puisque d'autres grands clubs européens suivraient avec attention les performances du jeune Alan Souza. Les prochaines semaines devraient donc permettre d'en savoir plus, d'autant que le joueur pourrait continuer à se montrer très performant lors du Mondial U17. Dimanche, les jeunes brésiliens affrontent l'Allemagne en quart de finale.