Huit points, c'est déjà l'écart qui sépare l'OM et le PSG après seulement neuf journées de championnat en Ligue 1. Il faut dire que le Paris Saint-Germain carbure en ce début de saison, totalisant huit succès et un seul match nul. De son côté, Marseille a tâtonné lors des premiers matches mais a désormais trouvé son rythme de croisière, pointant à la troisième place, à seulement deux points de Monaco. Alors, l'OM peut-il vraiment faire un coup à domicile face au leader parisien ? « Si on fait nul, ce sera un très bon résultat, si on perd, on fera en sorte de perdre dignement et si on gagne, ce sera un exploit », a expliqué Rudi Garcia en conférence de presse d'avant-match.

Même s'il prône l'optimisme, l'entraîneur marseillais semble plutôt inquiet à l'idée de recevoir le PSG, lui qui était allé chercher le point du nul l'an dernier au Parc des Princes pour son premier match sur le banc olympique. Une rencontre lors de laquelle le technicien n'avait pas hésité à adopter une tactique extrêmement défensive. En sera-t-il de même dimanche ? Pas vraiment puisque la tendance est au maintien du 4-2-3-1, une tactique qui fonctionne plutôt bien ces derniers temps à Marseille. Steve Mandanda sera évidemment dans les buts, avec Sakai à droite et Amavi à gauche. Dans l'axe, un doute subsiste pour savoir qui de Rolando ou Abdennour formera la charnière avec Rami. Le milieu de terrain sera particulièrement musclé avec Luiz Gustavo et Zambo Anguissa. Devant, l'OM va s'en remettre à Thauvin, Payet, Ocampos et Mitroglou en pointe pour tenter d'inquiéter la défense parisienne.

Et visiblement, les Marseillais comptent beaucoup sur leur avant-centre grec, qui a mis Valère Germain sur le banc. « Sur le peu que j’ai vu, il se retrouve toujours devant les buts à pouvoir tirer. Il peut nous apporter énormément », a même confié Adil Rami à propos de Mitroglou.

Six ans que le PSG est invaincu face à l'OM

L'Olympique de Marseille entend donc jouer sa chance face à un Paris Saint-Germain où la confiance est au plus haut. Le PSG est leader de Ligue 1 mais réalise également un début de saison parfait en Ligue des champions. Et alors que beaucoup imaginent une large domination du club parisien dimanche soir sur la pelouse du Vélodrome, Unai Emery a tenu à calmer les choses. « Les joueurs savent que c’est un match différent. Il faut trois points mais il est spécial pour les supporters. On veut le gagner pour prendre les trois points et aussi pour battre cet adversaire », a assuré le technicien basque en conférence de presse d'avant-match. Une déclaration qui fait notamment suite aux propos de Kylian Mbappé [VIDEO], qui a expliqué que ce match n'était pas spécial à ses yeux.

Thomas Meunier [VIDEO] a même parlé de « match lambda ». Pas sûr que les supporters parisiens pensent la même chose, eux qui sont toujours aussi déterminés à creuser l'écart face à leur rival. Pour tenter de s'imposer au Vélodrome, Unai Emery devrait reconduire quasiment la même équipe qui s'est imposée cette semaine en Ligue des champions à Anderlecht. Aréola occupera les buts, avec Alves, Kurzawa, Marquinhos et le retour de Thiago Silva devant lui. Au milieu de terrain, le trio Motta-Rabiot-Verratti sera de la partie, tout comme un autre trio en attaque, composé de Cavani, Mbappé et Neymar. Du grand classique pour un PSG qui tentera de préserver sa belle série face à son rival olympien. En effet, la dernière fois que Marseille a dominé Paris, c'était en novembre 2011, soit il y a près de six ans. Didier Deschamps occupait alors le banc marseillais et l'effectif parisien était loin d'être aussi riche et complet qu'à l'heure actuelle...