Nasser Al Khelaïfi et Dimitri Rybolovlev respectivement présidents du PSG et de l'AS Monaco vont devoir faire face aux tribunaux et risque même de perdre leur place.

Corruption dans l'attribution des droits TV d'une coupe du monde de football

Le président du Paris Saint Germain est également celui du groupe télévisuel Bein Sport Media. La justice Suisse l'accuse de 'soupçon de corruption privée, d'ecroquerie, de gestion déloyale et de faux dans les titres [VIDEO]'. Nasser Al Khelaïfi se serait servit d'une villa en Sardaigne comme moyen de corruption envers Jerome Valcke l'ancien secrétaire général de la Fifa afin d'obtenir des tarifs préférentiels pour la diffusion de la Coupe du Monde de Football en Afrique et au Moyen Orient.

La fédération internationale de football est ainsi a nouveau au coeur d'un scandale de corruption après ceux sur l'attribution de Coupe du Monde qui a valu sa place à Sepp Blatter. Le président parisien risque jusqu'à 3 ans de prison ou une lourde amende et rappelons que son club est également dans le viseur de l'UEFA pour un éventuel non respect du fair play financier suite au transfert record de Neymar [VIDEO]. Cependant, les accusés se sont récemment montrés confiant au sujet de cette affaire puisqu'ils ont tout deux démentis avoir pu quelque échange qu'il soit. Que les supporters parisiens se rassurent, la place de leur président n'est (pour l'instant) pas mis en jeu.

Le président et propriétaire de l'AS Monaco également dans la tourmente !

Dimitri Rybolovlev est quant à lui mis en cause par la justice pour des affaires extra-sportives à savoir : complicité d'atteinte à la vie privée.

Le milliardaire russe est accusé d'avoir tenté de corrompre la police et la justice monégasque afin d'être favorisé dans l'affaire qui l'oppose au marchand d'art suisse Yves Bouvier depuis 2015 l'accusant de lui avoir soutiré 1 milliard d'euros en surfacturant des tableaux. Tout comme son homologue qatari, Rybolovlev se montre confiant concernant cette enquête puisqu'il se dit 'victime d'un trust familial' et nie en bloc toute les accusations de la justice monégasque . Cependant, il serait devenu indésirable du côté de la cour de Monaco et pourrait être poussé à vendre son club de football pourtant en pleine réussite avec une demi finale de Ligue des Champions l'année dernière. Son avenir reste donc suspendu aux lèvres de la justice qui l'a convoqué ce jour.