Voilà un an que l'Olympique de Marseille est passé sous pavillon américain. Entre promesses, surprises et déceptions, reconstruction d'un grand club pour les uns et projet non crédible pour les autres, le 'Champions Project' partage les avis. A son arrivé le riche homme d'affaire Bostonien a mis en avant deux angles d'attaque analysés ci-dessous.

Objectif n°1 : Le plan sportif.

C'est la priorité de McCourt et ce qu'attendait les supporters marseillais, à savoir construire une équipe capable de rivaliser avec Paris et Monaco pour participer chaque année à la lutte pour le titre de champion de France et sur le long terme être un prétendant sérieux à la fameuse ligue des champions que l'OM est le seul club Français à avoir remporté, c'était en 1993.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

McCourt n'est pas venu seul à Marseille il s'est rapidement entouré de Jacques Henri Eyraud ,qui fut déterminant dans la vente de l'Olympique de Marseille, mais aussi et surtout d'Andoni Zubizarreta comme directeur sportif (ancien joueur et directeur sportif du FC Barcelone) et de Rudi Garcia au poste d'entraîneur (ancien coach de l'As Roma).

Le travail de fourmi des trois hommes a permis à l'OM de recruter intelligent avec l'arrivée d'une douzaine de joueurs pour un total de moins de 100 millions d'euros, soit à peine la moitié d'un Neymar ! La plupart de ces joueurs ont une expérience au club comme Payet ou encore Mandanda ou du haut niveau (Luiz Gustavo et Patrice Evra respectivement vainqueur de la ligue des champions avec le Bayern Munich et Manchester United). Mais plus encore, l'arrivé dans l'effectif de deux grands espoirs français, Lopez et Kamara, issus du centre de formation de l'OM [VIDEO] redonne un peu de crédibilité à la formation marseillaise mais surtout l'espoir aux minots rêvant de défendre un jour les couleurs du club olympien.

Les résultats sont également au rendez vous. Marseille a terminé la saison dernière à la cinquième place lui permettant de se qualifier (après barrage) pour la ligue Europa.

Les phocéens sont, à l'heure actuelle, quatrième du championnat et rêve secrètement de terminer à la troisième place du championnat synonyme de tout préliminaire à la Ligue des Champions ou même mieux une qualification directe pour cette compétition via la deuxième place qui n'est qu'a seulement 4 points. De plus, le récent match nul (qui aurait mérité victoire) et le niveau affiché face au PSG témoigne d'une capacité à se mettre au niveau des meilleures équipes du championnat. Cependant, l'OM se montre capable du meilleur comme du pire avec également des prestations ternes comme la défaite 6-1 face à Monaco, la défaite 3-1 contre Rennes ou encore le match nul arraché de justesse sur la pelouse du promu starsbourgeois.

Conclusion : l'OM a tout les ingrédients pour réussir au haut niveau sur le long terme avec un bon organigramme, une effectif de qualité et une puissance financière pouvant lui permettre dès cette saison d'arracher une place sur le podium de ligue 1 et de réaliser un parcours honorable en ligue Europa.

Néanmoins cela passe par une plus grande régularité dans les résultats et le jeu proposé et une affirmation encore assez timide des cadres et des jeunes pousses marseillaises.

Objectif n°2 : La vie du club et sa communication

C'est le point fort du 'Champions project'. L'OM a su apprendre et réaliser. En effet, les dirigeants marseillais ont visités et discuter de la structuration d'un club avec le FC Barcelone et le Bayern Munich : deux des clubs les mieux gérés en Europe avec deux méthodes différentes. Ils ont très tôt signés un partenariat avec les clubs de la région, permettant à ces derniers le financement d'installations entre autres contre le fait de laisser l'OM recruter intégrer leurs meilleurs jeunes à son centre de formation. L'éclosion de Maxime Lopez et de Boubakar Kamara avec l'équipe première est le symbole pour la ville que le projet se construit avec des joueurs de classe mondiale mais aussi avec les minots.

Les dirigeants ont également décidés de changer de sponsor en se faisant équiper par Puma dès la saison prochaine et ne renouvellent pas le contrat avec Intersport présentant ainsi un maillot vierge de tout sponsor en début de saison vite occupé par Orange et son juteux contrat. [VIDEO]Les dirigeants n'ont donc pas peur de prendre leur temps pour faire les choses bien.

La chaîne Youtube du club qui jusqu'à présent agonisait a été relancée avec notamment une vidéo très forte publiée récemment témoignant de l'attachement des supporters à leur club de coeur. Les supporters parlons-en ! Encensés par tout le Football français après leur rôle décisif de 12ème Homme contre le PSG, ils ont comme à leur habitude réussi à faire passer le message à propos de leur mécontentement aux joueurs et à la direction quand les résultats ou encore le 'grand attaquant tant attendue' n'étaient pas au rendez vous. Le stade Vélodrome est également au coeur du projet puisque les dirigeants cherchent à obtenir l'exploitation exclusive du stade pour organiser des manifestations liées au club mais aussi construire un musée relatant l'Histoire de l'Olympique de Marseille.

Conclusion: Les dirigeants n'ont pas peur de prendre leur temps dans ce projet qui s'inscrit sur le long terme. Les décisions prises sont des choix forts qui bousculent la politique traditionnelle du club. La communication via les réseaux sociaux et la vie associative est au beau fixe tout comme les relations avec les supporters. Attention cependant à ne pas faire de promesses fantasques à des supporters exigeants et se montrer habile face aux polémiques qui naissent rapidement à Marseille.