5

Avec l'Olympique de Marseille, il faut désormais s'attendre à tout cette saison. Le club phocéen se montre capable du meilleur, comme lors de cette incroyable remontée au score pour s'imposer dans la rencontre qui l'avait opposé à l'OGC Nice il y a plus de deux semaines, mais aussi du pire tel son naufrage sur le Rocher face à Monaco. Alors, il faut dire qu'un peu plus de consistance dans le jeu, c'était le souhait formulé par un public marseillais moins enclin à se déplacer pour faire vibrer le mythique stade Vélodrome.

En effet, c'est sous le regard quelque peu dubitatif d'à peine 13 000 spectateurs que l'équipe olympienne s'est imposée ce jeudi contre le modeste club portugais Vitória Guimarães. Une victoire à l'arraché 2-1, lors de la 3e journée de phases de poules de l'#Europa League, qui vient soulager le club français alors qu'il demeure en proie à une crise latente avec les associations de supporters [VIDEO].

Il faut évidemment noter que les prestations délivrées sur le terrain par l'#OM peinent décidément à séduire un public qui se dit pourtant très coopératif.

L'OM s'est rassuré

Pour cette rencontre qui s'annonçait quelque peu compliquée, le coach marseillais a pourtant choisi de faire évoluer sa formation en 4-2-3-1 avec de petits ajustements au niveau de l'effectif. Ainsi, Dimitri Payet, Konstantinos Mitroglou, Clinton Njie ou encore Thauvin ont été épargnés en prévision du classico face au Paris Saint-Germain dimanche.

Très effacé depuis le début de la saison, le jeune milieu de terrain Maxime Lopez figurait lui dans le onze de départ. Une formation hybride dans laquelle le promu du centre de formation phocéen s'est fait fort de libérer les fans olympiens en offrant la victoire à son club d'un joli but du plat du pied sous la barre transversale.

Un service minimum qui a permis à l'OM de se rassurer quelque peu.

Lucas Ocampos de nouveau décisif

Après le Camerounais Clinton Njie au mois de septembre, serait-ce au tour de l'Argentin Lucas #Ocampos de connaître son temps de grâce au soleil ? Rien n'est moins sûr parce qu'avec un but et une passe décisive sur cette rencontre, l'attaquant de 23 ans aura encore réussi à sortir le club phocéen du piège qui lui était tendu.

De la prudence à nourrir donc, du côté du technicien français Rudi Garcia [VIDEO], à deux jours seulement d'affronter le redoutable Paris Saint-Germain actuel leader de la Ligue 1. Et même si ses chances s'annoncent minces, le club de la vieille ville peut encore créer la surprise.