2

88e d'un "classique" haletant où l'OM réussit l'exploit de dominer le PSG 2 buts à 1 au Vélodrome [VIDEO], et là le drame l'équipe ne difficulté, #Neymar Jr se fait exclure en perdant son sang froid face à Ocampos. L'incident n'aura heureusement pas de répercussion négative pour les franciliens puisque Cavani égalisera héroïquement à la 90+2e d'un coup franc magistral sous la barre de Steve Mandanda. Néanmoins, ce fait de jeu est la note finale d'une partition particulièrement brouillonne du brésilien. Pourtant, le match du parisien n'avait pas démarré si mal, car il a même marqué un but synonyme d'égalisation à la 33e. Cependant, il retomba vite sur ses vieux démons.

Annihilé par une défense en acier (le brésilien a d'ailleurs été le joueur ayant reçu le plus de faute) et par un public marseillais des grands soirs l'ayant accueilli par des lancers de divers objets sur chaque corners et de doigts d'honneurs, Neymar a alors été sous pression et a donc présenté une parodie de lui-même: Quelques fulgurances, des dribbles inutiles et un jeu peu tourné vers le collectif.

Neymar: Un début en demi-teinte

Arrivé au #PSG l'été dernier avec l'étiquette du joueur le plus cher de l'histoire, l'ancien barcelonais a de suite éclaboussé de son talent la Ligue 1. Après 8 matchs, le néo parisien a dans ses bagages 7 buts et 5 passes décisives, en comptant la Ligue des champions il en est à 10 buts et 7 passes décisives ce qui est phénoménal. Auteur de prestations XXL face à Toulouse, à Metz ou face au Bayern Munich où il a été extrêmement décisif, le brésilien contrebalance ça par une présence presque fantomatique face à Lyon ou à Marseille.

Neymar Jr fait clairement parti du top 5 mondial et est une référence à son poste mais il a tendance à trop souvent dévoiler ses défauts.

Parfois partisan du moindre effort, parfois égoïste, il tente de porter l'équipe sur ses épaules lorsqu'elle va mal sans réel succès et en handicapant davantage l'équipe qu'il ne l'aide. Les événements s'étant déroulé lors du "classique" sont alors récurrents chez le parisien et elles sont très dommageables vu l'ampleur de ce match. Ce dernier est spécial, Neymar aurait dû sortir du lot comme il l'a souvent fait en Espagne face au Real Madrid, un match où la pression est d'autant plus grande. Toutefois, l'origine de ses maux reste le caractère du joueur.

Neymar est reconnu pour son sang chaud, ce qui le pousse à souvent perdre le contrôle et, par conséquent, à bâcler son jeu. Cette facette peut fâcheusement déteindre sur le talent du brésilien en l'incitant à faire des fautes et avoir des actes de violence. Nous pouvions le voir récemment avec son accrochage avec Nelson Semedo ou avec le "penaltygate [VIDEO]".

Ces différents faits donnent alors une mauvaise image de la star le dépeignant tel un être égoïste et violent. A sa décharge, il reste un des joueurs recevant le plus de fautes, néanmoins, en tant que professionnel, il devrait savoir géré la pression.

Et le Ballon d'Or ?

En effet, Neymar est venu au PSG essentiellement pour celui-ci avec la volonté de s'éclipser de l'ombre de Messi. A ce jour, il est difficile de voir le francilien soulever le trophée tant que Messi et Ronaldo se trouvent sur un terrain de football. Neymar doit devenir le leader du PSG, pouvoir se transcender et transcender son équipe pour la mener jusqu'à la conquête des plus grandes coupes. Il pêche de ce côté là en étant inconstant contrairement à un Messi qui porte le Barça sur ses épaules à chaque match. Le parisien nous a déjà prouvé qu'il pouvait prendre ses responsabilités, notamment lors de la fameuse "remontada" où il a réussi à surmonter ses défauts et devenir le joueur majeur de l'équipe le temps d'un match. C'est en s'inspirant de sa performance de véritable leader lors de cette rencontre référence qu'il pourra prétendre à la victoire du #Ballon d'Or.