Dimanche 22 octobre à 21h00, le Paris Saint-Germain [VIDEO] se déplace sur la pelouse du Stade Vélodrome pour y affronter son meilleur ennemi, l'Olympique de Marseille, dans un "Classique" qui s'annonce pour le moins déséquilibré sur le plan sportif. Le #PSG, leader incontesté du championnat jusqu'ici, compte bien continuer sur sa lancée, tandis que Marseille tentera de résister un maximum aux chevauchées de Neymar, Mbappé ou autre. Comme chaque année, les supporters parisiens avaient à coeur d'accompagner leurs joueurs pour l'un des matchs les plus importants de l'année en championnat. Malheureusement pour eux, comme depuis de plusieurs saisons maintenant, la préfecture des Bouches-du-Rhône a interdit aux différents groupes de supporters du club de la capitale d'effectuer le déplacement à Marseille.

Ce nouveau refus a de quoi excéder les principaux concernés, mais également les observateurs.

Toujours pas de supporters du PSG au Vélodrome : un constat qui dure...

La dernière fois que des ultras du Paris Saint-Germain ont pénétré dans l'enceinte phocéenne pour un match contre l'#OM, c'était en 2010. Autrement dit, depuis l'intronisation des investisseurs qataris à la tête du club en 2011, Paris n'a jamais eu l'occasion de bénéficier du soutien de son public lors du "Classique" lorsque ce dernier se jouait en terre olympienne. Certes, les différents événements survenus du temps des deux "kops" (Boulogne & Auteuil), ainsi que les nombreux incidents opposant les supporters des deux équipes, devaient légitimement donner lieu à des représailles judiciaires et sécuritaires.

Pour autant, il semblerait aujourd'hui qu'aucun dialogue ne soit possible entre les supporters et les institutions. Au micro de France Bleu, le journaliste Bruno Salomon s'est insurgé de cette situation. Il pointe notamment du doigt la Ligue de Football Professionnelle (LFP), qu'il accuse d'être désintéressée sur ce sujet.

"En France, on est incapables de gérer un déplacement de 500 personnes alors qu'en Ligue des Champions, 1000 parisiens peuvent monter à Bruxelles, 1500 vont à Glasgow (...).Mais à Marseille, comme dans d'autres coins de France, impossible de s'occuper de cette sécurité. Pourquoi ? Parce que les autorités, les instancse du foot ne s'intéressent pas aux supporters (...)".

Ce qui est sûr, c'est que ce ne sont pas les fans du PSG [VIDEO] qui vont dire le contraire. Lors du match retour au Parc des Princes, il sera intéressant d'observer quelle sera la décision retenue par les instances quant à la venue des supporters marseillais à Paris, qui eux aussi n'ont plus eu l'occasion de soutenir leur équipe dans l'enceinte parisienne depuis un long moment... #Ligue 1