Voilà maintenant quatre ans qu'Edinson cavani fait la pluie et le beau temps au Paris Saint-Germain. Même s'il a passé trois premières années compliquées dans l'ombre de Zlatan Ibrahimovic, il est aujourd'hui l'avant centre incontestable de l'armada du PSG. Encore dimanche, c'est lui qui a sauvé son équipe à la toute dernière minute d'un naufrage contre l'OM, son 13e but de la saison. Auteur de 44 buts en Ligue 1 et ligue des champions l'an passé, "El Matador" est parti sur les mêmes bases affolantes pour cet exercice.

Le Real Madrid contacte Edinson Cavani

Même avec les arrivées de Neymar [VIDEO] et Kylian Mbappé sur le front de l'attaque, l'Uruguayen arrive à conserver ses standards élevés, ce qui prouve sa valeur.

Tant décrié pendant plusieurs saisons pour sa maladresse et son ratio tirs/buts insuffisant, il atteint, à 30 ans, la plénitude de son talent. Un talent qui a été révélé à Naples entre 2010 et 2013 et qui a poussé le PSG à investir 64 millions d'euros pour le recruter. Mais Edinson Cavani aurait pu franchir les étapes bien plus tôt dans sa carrière, lorsqu'il avait 19 ans. À l'époque, le jeune Cavani est toujours au pays, dans le club de Danubio. Ses performances (13 buts en 30 matchs) attirent l'oeil de certains clubs européens dont ceux du grand Real Madrid. La Casa Blanca désire le recruter et contacte donc son agent. La scène se déroule sur le tarmac d'un aéroport.

Un autre grand attaquant actuel signe à sa place

Alors qu'Edinson Cavani et son représentant Alex Papasan sortent d'un avion, un entraîneur appelle sur le téléphone portable de Papasan. Il s'agit de Michel, l'ancien coach de l'OM qui, auparavant, s'occupait du Castilla, la deuxième équipe du Real Madrid.

Michel ne passe pas pour quatre chemins et lui explique clairement ses intentions : "Cavani, tu penses qu'il peut débuter pour le Castilla pendant six mois et ensuite rejoindre le Real Madrid ? Je l'aime beaucoup". Après quelques tractations, l'offre est repoussée par Cavani et son entourage pour finalement terminer à Palerme où il sera le coéquipier d'un autre membre actuel du PSG, Javier Pastore. Dans cette histoire extraite de sa biographie, l'auteur explique également qu'avec le refus du joueur du PSG, le Real Madrid s'est orienté vers une autre pépite, Gonzalo Higuain. Ce dernier cédera aux sirènes des Merengue avant de prendre la place laissé vacante par Edinson Cavani à Naples lors du mercato 2013.