Entre Edinson cavani et le Paris-Saint-Germain, l'histoire pourrait se résumer en un refrain à la Gainsbourg : "Je t'aime, moi non plus". Près d'un an et demi après le départ de Zlatan Ibrahimovic à Manchester United, l'ombre du Suédois hante toujours les travées du Parc des Princes. L'Uruguayen a beau se rapprocher du record de buts détenu par son ancien partenaire (156), il reste sous l'éteignoir.

La faute à Neymar et M'Bappé, qui ont affolé les compteurs du marché des transferts, l'été dernier. "El Matador" semble pour le moment digérer ces bourrasques estivales.

Publicité
Publicité

En témoigne la complicité technique entre les trois attaquants, qui ont inscrit 18 buts à eux trois en Ligue 1.

Or, à y regarder plus près, la relation entre Cavani et Neymar n'apparaît pas si claire.

Une suite au clash Neymar-Cavani ?

Le (trop) médiatique clash qui opposa les deux hommes, le 17 septembre dernier, suite à un penalty manqué par l'Uruguayen contre l'Olympique lyonnais (2-0, le 17-09), a fait l'effet d'une bombe, aujourd'hui désamorcée. Or, ce serait une erreur de croire que l'affaire est totalement classée !

Publicité

Le quotidien espagnol Sport croit savoir que le meneur de jeu aurait réclamé le départ du buteur de la Celeste auprès de son président, Nasser Al-Khelaïfi ! Venant de Neymar, une telle requête n'est pas surprenante. Il faut rappeler que le Brésilien aime bien s'ingérer dans la politique sportive de ses clubs. Il a notamment été à l'origine des négociations entre son ami Dani Alves et le Paris Saint-Germain.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
PSG

La complicité entre les deux hommes, née à Barcelone, n'est plus à prouver. Celle-ci pourrait d'ailleurs jouer un rôle, à court terme, dans le vestiaire parisien.

Si Cavani part, le PSG a déjà son plan B

Si le temps joue pour Cavani, une réalité dépasse l'attaquant uruguayen : les contraintes du fair-play financier. Après avoir recruté Neymar (222 M€) et M'Bappé (prêt avec option d'achat à 180 M€), le PSG présente des comptes déséquilibrés et se retrouve dans le collimateur de l'Uefa.

S'il veut éviter une exclusion des coupes européennes, le club de la capitale doit vendre massivement. Cavani, entre autres, pourrait donc trinquer. Déjà, des rumeurs l'envoient au Real Madrid. Le président Florentino Pérez a des vues sur lui. Selon ESPN, le PSG aurait déjà trouvé un plan B : le Chilien Alexis Sanchez (28 ans). Pour l'anecdote, l'attaquant des Gunners n'est autre qu'un ami de Neymar...

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite