Transféré au Barça pour 105 millions d'euros (plus 42 M€ de bonus) la saison dernière, Ousmane Dembélé n'est plus en odeur de sainteté en Catalogne. Auteur de quatre buts et une passe décisive en 11 matches, l'international français n'arrive toujours pas à s'imposer comme une évidence aux yeux de son entraîneur, Ernesto Valverde.

En Espagne, son irrégularité chronique agace autant que son manque d'implication.

Publicité
Publicité

Selon des révélations du quotidien Sport, la direction du FC Barcelone vient même d'adresser un ultimatum à son joueur. L'ultime étape, a priori, avant un transfert forcé. [VIDEO]

Dembélé est de plus en plus isolé dans le vestiaire

Mis au ban avant la trêve internationale par Ernesto Valverde, Ousmane Dembélé n'a pas joué le match perdu du Barça face au Betis Séville (défaite, 3-4). Heureusement, pourrait-on dire !

Publicité

Jeudi 8 novembre, l'international français avait brillé par son absence à l'entraînement, au lendemain d'une soirée jeux vidéo endiablée avec des amis... Joint par le délégué Carles Naval à 11 h 30, l'ancien Rennais a d'abord prétexté une gastro-entérite pour justifier un écart qui fera date. Les dirigeants, eux, soupçonnent plutôt une dépendance aux jeux vidéo.

Invité à s'exprimer sur le sujet en conférence de presse, à la veille de France-Uruguay, Luis Suarez a d'abord assuré que "la relation que (Dembélé) a avec ses partenaires était très bonne", avant d'envoyer une pique à son jeune partenaire de club : "Certains l’ont dit et Ousmane lui-même le sait, c’est un privilège de se trouver où nous sommes. Il faut peut-être se concentrer davantage et être plus responsable sur certains points".

À l'instar du buteur de la Celeste, le défenseur espagnol, Gerard Piqué, n'a pas ménagé le transfuge de Dortmund dans les colonnes du quotidien AS : "Il faut penser au Football 24 heures sur 24 heures, le vivre à fond de la première à la dernière minute". De son côté, le capitaine du Barça, Lionel Messi, est resté silencieux.

Chez les Bleus, Deschamps l'a à l'œil

Ce mutisme de l'Argentin n'enlève pas la gravité de la situation.

Ousmane Dembélé est habitué à défrayer la chronique. Durant son année au Borussia Dortmund (2016-2017), il fut suspendu une semaine après avoir séché sciemment un entraînement, mécontent que le club de la Ruhr repousse les premières offres du Barça pour le joueur. Et en équipe de France ? Pas mieux. Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps n'a de cesse de déplorer les atermoiements de son attaquant. "Ousmane est un peu coutumier du fait, au niveau des retards (...)", a lâché le technicien, aujourd'hui, en conférence de presse.

Publicité

Avant d'enfoncer le clou : "Si à un moment, ça ne répond pas, je ferai en sorte de lui faire comprendre différemment". Le message est envoyé. Dembélé sait ce qu'il lui reste à faire pour ne pas perdre sa place en sélection.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite