Cela fait pratiquement un mois que #Jo-Wilfried Tsonga est resté loin des courts à cause d'un blessure à un genou. Mais le Manceau n'a rien perdu de son ambition, il souhaite même remporter le tournoi d'#Anvers où il fait son grand retour. Sur le site de la compétiiton, le tennisman français explique sa blessure qui l'handicapait n'est plus qu'un mauvais souvenir : "Ma blessure au genou appartient au passé". Jo-Wilfried Tsonga croisera pour son premier match dans la compétition belge, son compatriote, #Kenny de Schepper, classé 155ème mondial. Si Tsonga atteint la finale, il pourrait y retrouver le numéro 10 mondial, David Goffin.

Touché au genou droit depuis son quart de finale à Saint-Pétersbourg, le Manceau de 32 ans a été absent de toute la tournée en Asie.

Il a ainsi laissé tomber les tournois de Chengdu, Pékin et Shanghai. Pour se remettre en forme Tsonga a donc décidé de participer au tournoi ATP 250 d'Anvers, qui n'était pas prévu dans programme et où se sera la première fois qu'il y met les pieds. Numériquement, Tsonga remplace un autre tricolore : Gaël Monfils, qui vient tout juste de reprendre l'entraînement car lui aussi était gêné à un genou.

Jo-Wilfried Tsonga revient motivé pour le tournoi d'Anvers et la Coupe Davis

Si le retour de Gaël Monfils ne se fera pas avant la fin du mois d'octobre et le début du Masters 1000 de Paris-Bercy, Jo-Wilfried Tsonga, lui, déclare, dans des propos rapportés par le site du 20 Minutes, se sentir en forme : "Je me sens parfaitement bien pour donner le meilleur de moi-même ici à Anvers. Mon ambition ? Je suis venu pour gagner." Si Tsonga veut remporter le tournoi belge, c'est aussi et surtout pour bien se préparer à la finale de la Coupe Davis qui opposera la France à la Belgique dans un tout petit peu plus d'un mois (du 24 au 26 novembre).

D'ailleurs, le directeur de Roland-Garros et du Masters de Paris-Bercy, Guy Forget, est convaincu, comme il l'affirme dans des propos que relaye le 20 Minutes, que gagner le tournoi d'Anvers [VIDEO] permet de prendre de la confiance ce qui peut-être utile pour des tournois comme Paris-Bercy ou la finale de la Coupe Davis. Finale que Jo-Wilfried Tsonga semble avoir cochée sur son calendrier alors que pourtant il ne semblait pas très motivé en début d'année à jouer cette compétition. Mais avant de penser jouer la finale face à la Belgique, le Français va devoir convaincre, Yannick Noah, le capitaine des Bleus de le prendre. Et cela passe avant tout par des victoires.