Nous avons vécu un championnat passionnant. Des changements de leader, des dépassements dangereux, des batailles tendues et enfin un mano à mano entre les deux pilotes les plus titrés du paddock.

Aujourd'hui il ne fait plus aucun doute que Lewis Hamilton [VIDEO] sera le champion du monde 2017, soit dès ce soir au Mexique, soit dans les semaines à venir.

Pourtant rien avait été simple à prédire. Même si Vettel a pourtant bien commencé...

Solide leader sur la première partie de saison, Vettel n'avait plus quitté la première place depuis la première course.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Il se retrouvait même avec 20 points d'avance sur Lewis en Autriche et l'allemand avait alors quitté le circuit de Spielberg avec un large sourire.

Après cela, le Grand Prix de Silverstone (GB) avait redistribué les cartes puis Vettel avait repris de l'avance, avance qui se consuma malheureusement pour lui, entre Spa-Francorchamps et Suzuka.

Pire puisque Lewis Hamilton prendra alors pour la première fois de la saison, la tête au grand prix de Monza en Italie, dans le fief de la Scuderia Ferrari et de Sebastian Vettel. Tête qu'il ne lâchera plus.

Hamilton - Vettel : Mais que s'est-il passé ?

Vous avez suivi les séances qualificatives, les courses et les saisons précédentes ? Alors vous avez la réponse.

Combien de Q3 Sebastian Vettel a t-il gâché cette saison ?

Combien de fois me suis-je dit que l'allemand devait être en pôle et qu'il avait manqué parce qu'il n'avait pas supporté la pression ?

Rappelez-vous de la saison 2011, Sebastian était seul pour le titre cette année là, lors de la course du grand prix de Montréal, Jenson Button rattrapait dangereusement Vettel et ce dernier avait paniqué dans le dernier tour, et offert la victoire au britannique.

À voiture égale (et ce fut le cas globalement cette saison) la différence entre les deux pilotes s'est sentie dans les moments critiques que Hamilton a bien mieux géré que Vettel. Il y a aussi le problème des pannes mécaniques qui viennent régulièrement polluer les championnats du monde de formule un, Lewis a souffert de cela en première partie de saison, et Sebastian en a fait les frais lors de la seconde partie. C'est pourtant Sebastian Vettel qui a failli dans le moment ou il tenait la barre tant il n'a pas réussi à enfoncer le clou quand il le pouvait. Enfin, Bottas est un bien meilleur coéquipier que Raikkonen et un champion doit avoir un coéquipier fort pour prendre des points aux adversaires mais aussi pour motiver son coéquipier et le pousser à toujours être le dominant.

Voici les principales particularités nous permettant de comprendre cette saison 2017 fort réussie, en espérant avoir en 2018 (grâce au grand prix de France), une saison aussi incroyable.