5

Le coup de pied de Patrice Evra en marge de la rencontre qui a opposé le Vitoria Guimarães a l'OM aura fini d'achever la profonde crise nouée depuis un moment déjà entre la direction du club et les associations de supporters.

Quelques heures à peine après le malheureux incident survenu en Ligue Europa, les patrons d'associations de supporters en étaient montés au créneau pour exiger une décision ferme de la part de la direction marseillaise. Un petit coup de pression, histoire de tester la force de caractère des dirigeants du club olympien.

Finalement, ce sera par une séparation à l'aimable avec le joueur français [VIDEO] de 36 ans que le président Jacques-Henri Eyraud a décidé de trancher l'affaire.

Mais, de l'avis de certains, il faudrait au club aller encore plus loin pour espérer se racheter de ce troublant écart de conduite de la part de son joueur, pourtant expérimenté.

Les supporters veulent une meilleure reconnaissance de la part de l'OM

Avec cet incident, les patrons d'associations de supporters réclament une mise au point rapide avec le club. Et aucun doute à avoir dessus, ils y auront bien droit. Jacques-Henri Eyraud a prévu de les recevoir la semaine prochaine pour une clarification de la position du club. De leur côté, les vieux fans olympiens entendent rappeler au patron phocéen l'histoire complexe de l'Olympique de Marseille.

L'un des patrons des Dodgers se plaît d'ailleurs à faire remarquer qu'à Marseille, "on réveille les personnalités". Une belle illustration du jeu qui se perpétue depuis des générations entre joueurs et supporters.

Un mélange qui peut parfois se révéler explosif quand on ne sait pas y faire.

Estimant donc être les victimes dans cette affaire, les fan-clubs de l'OM espèrent obtenir de la reconnaissance qu'ils méritent pour le soutien apporté au club de la capitale du football français. Pas sûr pourtant que le patron du club marseillais se laisse attendrir sur les excès des supporters. Un juste équilibre devra sans doute émerger.

L'OM se veut meilleur sur le terrain et en dehors

Dans son communiqué de presse notifiant la séparation entre le club et Patrice Evra, le président Eyraud a exprimé son profond regret pour la stigmatisation dont pouvait l'objet les supporters marseillais à cause des agissements d'une poignée. L'occasion est donc donnée à toutes les parties prenantes de redorer leur image.

Mais avec cette tâche sur son parcours, l'équipe olympienne est désormais attendue au tournant de chaque rencontre. La moindre défaite pourrait sonner l'explosion de la crise, mais les bons résultats ne devraient non plus suffire. Il faudra aux joueurs marseillais de faire preuve d'exemplarité dès à présent. Le profil des recrues à venir se montrera assurément plus pointu en la matière, car à Marseille, on n'est pas dans n'importe quel club [VIDEO].