En gagnant son match de mardi, le deuxième au Masters de Londres [VIDEO]qui l’opposait à Alexander Zverev, Roger Federer [VIDEO]est devenu le sportif qui a cumulé le plus de gains en carrière. Il a, en effet, dépassé le golfeur américain Tiger Woods.

110 235 628 dollars de prize money en carrière (environ 93,4 millions d'euros), c’est ce qu’a gagné le Suisse depuis qu’il a débuté sa carrière. La légende vivante du Tennis a commencé sa carrière professionnelle en 1998 alors qu’il n’avait que 17 ans. Presque vingt ans plus tard, il a amassé la bagatelle de 110 millions de dollars et des brouettes. Ce mardi, il a donc fait mieux que Tiger Woods qui a cumulé jusqu’aujourd’hui 110 061 012 de dollars.

On ne va pas le plaindre malgré la perte de ce record.

Une moyenne de 1 160 375 $ par tournoi gagné

Federer, c’est 95 tournois remportés, série en cours, dont 19 tournois du Grand Chelem. Si les chiffres précédents le logo monétaire américain sont affolants, les chiffres sportifs sont tout aussi impressionnants et à ne surtout pas minimiser. C’est le meilleur bilan de son sport et certainement pas que. Il profite aussi de la hausse des rémunérations des tournois, année après année. Par exemple, tous les tournois du Grand Chelem (Open d’Australie, Wimbledon, Roland-Garros, US Open) offrent désormais au vainqueur de chaque édition plus de 2 millions de dollars, le dernier d’entre eux signe un chèque avoisinant les 4 millions de dollars. En moyenne, le Bâlois gagne 1 160 375 $ pour chaque trophée soulevé.

Loin de ses revenus publicitaires

En janvier dernier, il avait dépassé les 100 millions de dollars de gains purement sportifs. Une marque que Novak Djokovic avait passée avant lui. Actuellement blessé, le Serbe battra certainement Federer dans les années à venir car il n’a que 30 ans (36 ans pour l’Helvète). Forbes qui donne tous ces chiffres montre aussi que le dernier vainqueur de Wimbledon gagne beaucoup plus en dehors des courts. Ces trois dernières années, il est simplement le sportif le mieux payé au monde en termes de revenus marketing. La saison passée, il a récolté 58 millions de dollars, faisant mieux que Cristiano Ronaldo, Lebron James ou Phil Mickelson. Mercedes, Lindt, Wilson, Nike entres autres font le bonheur du Suisse et vice et versa. Sur vingt ans de carrière, faites le calcul. Mais Federer, c'est plus qu'un sportif, plus qu'une marque, c'est une légende du sport comme Jordan ou Pelé...