6

Vivement attendue par le monde du rugby depuis des mois, la nouvelle est finalement tombée ce mercredi 15 novembre à Londres. La France organisera, pour la deuxième fois de son histoire, la dixième Coupe du monde de rugby [VIDEO] qui se tiendra de septembre en octobre 2023.

À l'origine, des trois candidatures proposées, le Mondial de Rugby 2023 semblait promis à l'Afrique du Sud. En effet, un rapport de World Rugby recommandait, en première position, le dossier soumis par les sud-africains. Pourtant, c'est bien le lobbying des membres affûtés du comité de soutien de la candidature française qui aura eu le dernier mot. La France est donc passée devant et avec brio en plus.

Si les résultats du premier tour donnant le dossier français en tête avec 18 voix était une surprise, le second tour n'a été qu'une simple formalité. Avec 24 voix pour eux contre 15 en faveur de la proposition sud-africaine, les Bleus tiennent désormais l'organisation de leur mondial. Une première donc, alors qu'en 2007, la France avait déjà organisé la Coupe du monde, cette fois-là avec des rencontres disputées en Irlande et au Pays de Galle.

Ce que l'on sait de l'organisation du Mondial par les Bleus

Pour cette compétition entièrement gérée sur le sol français, ce sont neuf stades qui ont été sollicités. Les matchs prendront donc cours au Stade de France à Saint Denis, au Stade Vélodrome à Marseille, au Stade Greoffroy-Guichard à Saint-Etienne, au Stade Pierre Mauroy à Villeneuve-d'Ascq, au Stade de La Beaujoire à Nantes, au Stadium de Toulouse, au Groupama Stadium à Lyon-Décines, et à l'Allianz Riviera à Nice.

Côté format du tournoi, il n'y a pas de changement, vingt formations nationales se battront pour le titre. La France ne bénéficiera donc pas d'une répartition par chapeau plus favorable. Le rang de son chapeau sera donc fonction de sa position au classement World Rugby. Autre information qui a son importance, le budget du mondial est estimé par le comité de candidature français à près de 300 millions d'euros.

La surprise pour les Sud-africains

Avec la décision d'attribuer l'organisation de la Coupe du monde 2023 à la France, c'est la première fois que le comité d'organisation de la compétition va en sens inverse des recommandations de World Rugby. Une belle déception pour le président de l'organisme Bill Beaumont qui avait porté sa préférence sur l'Afrique du Sud. Les sud-africains n'ont pas manqué de souligner leur étonnement [VIDEO] face à la décision prononcée. Comme quoi, rien n'est jamais vraiment acquis en matière de Sport.