2

Favorite il y a encore deux semaines, la fédération de rugby sud-africaine de rugby qui vient de perdre son mondial dénonce un processus opaque et une campagne particulièrement violente de la France à son encontre. En effet cette dernière, qui vient d'acquérir au nez et à la barbe de l'Afrique du Sud, a notamment insisté sur sa criminalité élevée.

Lorsque le journal Le Point a interrogé Bernard Laporte, il a préféré botter en touche et ne pas répondre à la question : "Je ne suis pas là pour commenter les déclarations des uns et des autres."

De retour en 2027 ?

Jurie Roux, le directeur général de la fédération sud-africaine de rugby, annonce qu'il ne fera pas de réclamation malgré le sentiment d'incompréhension et laisse la future équipe dirigeante décider de l'éventualité d'une prochaine candidature : "Nous avons toujours dit que nous respecterions le processus et nous estimons désormais qu'il est clos."

Il s'agirait alors de la cinquième candidature d'affilée après 2011, 2015 et 2019.

Le dernier mondial se déroulant en Afrique du Sud date de 1995 alors que celui de la France a eu lieu en 2007.

Jurie Roux : «Ce sera à la prochaine génération de dirigeants de décider de se porter candidat pour le tournoi 2027 ou les suivants. Je suis certain que le pays accomplira un jour son rêve d'organiser la compétition. Mais ce ne sera pas en 2023, et nos coeurs saignent»

France-Afrique du Sud : 24-15

La France gagne grâce au report des voix que l'Irlande à reçu lors du premier tour. [VIDEO] Ces deux dernières semaines, Bernard Laporte et son équipe ont insisté sur la qualité d'accueil (Hôtels et stades) et sur l'insécurité sud-africaine ce qui lui a permit de remporter le mondial avec 24 voix contre 15 : "Nous avons un dossier qui a été solide, nous ferons de notre mieux et je peux vous garantir que ce sera une Coupe du monde réussie"

Bernard Laporte est convaincu que ce Mondial sera réussi et permettra de redonner des couleurs au rugby aujourd'hui en perte de vitesse en France.

Il prévoit 500 millions d'euros de recette pour 300 millions de coût d'organisation.

La compétition aura lieu en septembre et octobre 2023, les dates précises ne sont pas encore connues, et se déroulera dans les stades de Saint-Denis, Marseille, Lyon, Villeneuve-d'Ascq, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Nice et de Saint-Etienne. La France étant organisatrice, elle est sûre d'y participer. Il est temps de croiser les doigts pour ne pas tomber trop tôt sur les Néo-zélandais.