2

Ce 4 décembre, CopyComicVideos, un compte youtube, a publié une vidéo montrant Rémi Gaillard copiant à plusieurs reprises un comique Britannique Dom Joly. Ce dernier avait une émission diffusée sur Channel 4 de 2000 à 2003 appelé Tragger Happy TV.

Avec plus de 1 600 000 000 vues sur Youtube, Rémi Gaillard est un des vidéaste web français les plus connus, un des plus anciens aussi. Il commence à faire des caméras cachés sur internet dés 1999, 6 ans avant la naissance de youtube. Mais entre 2009 et 2017, il utilise les idées de Dom Joly pour créer plusieurs de ses plus célèbres vidéos (bloquer la circulation en étant déguisé en escargot, par exemple).

Une semaine avant la sortie de la vidéo accablante, Rémi Gaillard tente de se protéger, contacte Dom Joly et lui propose une collaboration. Ce dernier refuse, dit qu'il était au courant depuis des années et ajoute "tout ce que je peux dire c'est que j'ai pris les services d'un avocat".

Depuis les révélations, Rémi Gaillard cherche à se défendre. Il a commencé sur sa page Facebook en minimisant les révélations et en dénonçant une disproportion des réactions. Ensuite il a cherché à décrédibiliser Dom Joly en postant des montages d'images de son émission sur twitter.

Sa dernière sortie est une nouvelle vidéo youtube où il tourne en dérision la vidéo de CopyComic.

Le format est le même mais en lieu et place des images de l'émission de Dom Joly, on peut voir des scènes de documentaires animaliers.

Le plagiat, une épidémie ?

De nombreuses rumeurs, rarement étayées, courraient régulièrement à l'encontre de certains humoristes Français. Mais le 18 octobre, CopyComic lance sa première vidéo. Elle montre Tomer Sisley plagiant de nombreux artistes américains dans son spectacle Stand-Up en 2006. CopyComic dénonce ensuite Paul Seré, Michel Leeb, Marie s'infiltre et quelques blagues de Gad Elmaleh [VIDEO], Jamel Debbouze, Malik Bentalha, Arthur... Profitant du peu de notoriété des comiques anglophones en France, certains comiques français ont donc repris presque mot pour mot des blagues qui ne leurs appartenaient pas. Certains avouent des erreurs de jeunesses, d'autres balayent les accusation comme Marie s'inflitre "je m’en fous de cette vidéo. C’est une perte de temps, je n’ai rien à me reprocher". Michel Leeb lui assume, parle d'hommage ou d'inspiration.

Il est très difficile aujourd'hui de protéger une blague. La frontière entre inspiration et plagiat est mince. L'humour français à besoin de prendre conscience de l'importance de créer ses propres textes. Les vidéos de Copycomic sont peut être un début, on fait enfin la différence entre une blague originale [VIDEO]et sa pâle copie mal racontée. #RemiGaillard #Comics #Gad Elmaleh