Sa victoire au tournoi ATP 500 de Vienne, il ya trois jours, a dû faire le plus grand bien psychologiquement à Lucas Pouille. Le joueur français est parvenu à se débarrasser facilement en deux sets (6-3, 6-4) et une heure de jeu de son adversaire du jour, Feliciano Lopez afin d'accéder aux huitièmes de finale du Paris Rolex Masters. Lucas Pouille a pourtant toujours éprouvé des difficultés, mis à part ce mercredi, contre l'Espagnol, actuellement 33ème au classement ATP.

Publicité
Publicité

Rien que l'an passé, le tricolore avait souffert et avait eu besoin de trois sets pour venir à bout de Lopez, qui est est très bon lorsque la surface est du gazon mais dont le niveau sur dur laisse à désirer. Pouille s'est montré expéditif lors de ce match face à celui qui lui donnait tant de mal d'habitude. Très vite dès le début de la partie, le Français menait largement puisqu'au bout de 5 minutes de jeu, il était déjà à 3 jeux à rien. Une avance qu'il s'est créée notamment en remportant deux jeux blancs sur son service.

Publicité

Le nordiste infligera encore quatre autres jeux blancs à l'Espagnol dans le reste de la partie. Lucas Pouille est parvenu à sans sortir aussi facilement lors de ce duel grâce à son service très solide.

Lucas Pouille passe son premier tour sans encombre et a impressionné sur son service

Lucas Pouille aurait sans doute eu beaucoup plus de difficulté contre Feliciano Lopez si il n'avait pas réussi à s'appuyer sur son service. Le Français a tout simplement réussi à obtenir un taux de réussite de 96% au service sur l'ensemble du match.

Il a notamment claqué 14 aces. L'Espagnol de 36 ans n'a pas tenu le coup physiquement et n'a donc pu que s'incliner face à la domination du jeune nordiste notamment lorsque celui-ci jouait pour sa mise en jeu.

L'élément important dans cette victoire est que Lucas Pouille est parvenu à économiser de l'énergie lors de ce match qu'il a finit en une heure de jeu. Le tricolore s'est qualifié sans piocher aucunement dans ses réserves physiques, au contraire il a même joué tout en en gardant sous le frein.

Il peut donc penser sereinement à son huitième de finale qu'il jouera jeudi soit face à Kyle Edmund, soit contre Jack Sock. Le Nordiste n'a d'ailleurs jamais franchi ce stade à dans ce tournoi parisien. Le tableau est cependant plus ouvert que lors de ses dernières participations en 2014 et en 2016, où il était tombé face à Roger Federer et face à Andy Murray. Il pourrait donc connaître une grande première dans ce masters 1000 en battant son adversaire des huitièmes de finale.

Publicité

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite