5

Auditionné par l'Instance de contrôle financier des clubs de l'UEFA au courant du mois d'octobre, le PSG devrait vraisemblablement échapper à toute sanction cette saison. Une situation qui fait bondir la tête de proue du front anti-PSG [VIDEO] en Europe.

Depuis août dernier et le transfert mirobolant de Neymar Jr, la guerre est déclarée entre le club de la capitale et les géants du football européen. Et si le président parisien, Nasser Al-Khelaïfi, a tenu à les tacler à travers le nouveau magazine du club, certains dirigeants n'en démordent pas. C'est le cas par exemple du très tempétueux Javier Tebas.

En effet, le président de la Liga n'aura jamais pu digérer l'humiliation de se faire couper l'herbe sous le pied avec le dossier Neymar. Ce sera d'ailleurs lui qui saisira sans tarder les services de l'UEFA, leur enjoignant même d'appliquer les sanctions les plus extrêmes à ce type de situation.

Une action qui sera saluée par de nombreux patrons du football européen comme le président du Barça, Josep Bartomeu, ou encore, Reinhard Rauball, l'homme fort du championnat allemand.

Ce que prépare le front anti-PSG

Au cas où ces craintes se confirment, Javier Tebas se dit aujourd'hui prêt à contourner l'autorité des instances du football européen pour s'adresser directement à l'Union européenne. Une requête devrait donc être adressée en ce sens dans les prochaines semaines. De son avis, les faits sont trop graves et c'est la crédibilité des compétitions européennes qui est mise à mal. Il ne saurait donc rester sans réaction.

Et derrière lui, ce sont le Real Madrid, le Barça et bien d'autres qui manœuvrent en espérant freiner la montée du désormais sérieux aspirant à la Ligue des Champions que représente le Paris Saint-Germain. D'ailleurs, quoi de plus douteux que cette déclaration du patron de la Ligue espagnole, "ce n'est pas que je le crois, c'est que je suis sûr qu'ils trichent".

Top vidéos du jour

Faudrait-il donc au monde du football se baser sur les certitudes d'un dirigeant en quête de revanche plutôt que sur les documents comptables et financiers confirmés par l'UEFA ?

Ce qui attend le PSG

Actuellement, il est acté que le PSG ne sera pas sanctionné cette saison [VIDEO]. Toutefois, il faudra au club de la capitale trouver un moyen de faire bondir ses recettes de 80 millions d'euros avant la fin de cette saison 2017-2018. Le mercato d'hiver s'annonce lui une parfaite opportunité de combler le manque.

Bien sûr, le PSG et la Ligue française espère bien voir l'enquête de l'UEFA se clore en mois de décembre. Cela évitera au club de céder ses joueurs de talent au rabais, sous la pression du vide à combler pour satisfaire au fair-play financier. Le feuilleton pourrait encore être agité.