Cette nuit en NBA, le choc attendu a eu lieu entre le Thunder et les Warriors, sur fond de nouvelle rivalité. Kevin Durant revient à Oklahoma en traître, son départ n'ayant toujours pas été digéré par les fans. Le match entre ces deux superteams promet du spectacle et de la tension.

Oklahoma ne craque pas

Dans le premier quart-temps, Russel Westbrook et Paul George sont rapidement à la manoeuvre. De son côté, Durant démarre par un tir à trois points sur la tête de George. La salle est chauffée à blanc et exulte à chaque fois que KD perd un ballon. Le match est lancé. Carmelo Anthony fait bien son boulot et rentre ses shoots ( 22 pts à 8/17 au tir et 5 rebonds au final ).

Golden State surnage tant bien que mal tandis que Westbrook accélère encore en fin de quart-temps. 33-26.

Dans le deuxième quart-temps, le Thunder accentue son avance grâce à son Big Three en grande forme, chacun ayant l'air d'être dans son rôle. Peut-être que cette équipe va enfin se révéler et que ce match sera un déclencheur pour les hommes de Billy Donovan. Alors que le Thunder mène 44-33, Westbrook vient écraser un dunk monstrueux et plein de détermination qui fait exploser le public.

Les Warriors rentrent au vestiaire avec un retard de dix-sept points ( 65-48 ).

Dans le troisième quart, Westbrook continue de montrer la voie à son équipe, en patron. Il intercepte, fait jouer les autres, la triplette est parfaite et au niveau attendu ( et espéré par les fans ). L'écart monte à +20.

Curry se défend et évite à Golden State de couler ( 24 pts, 6 passes, 5 rebonds en 31 min). Puis, un peu de tension ( ou de show ). Durant et Westbrook se frictionnent et se retrouvent tête-à-tête à s'échanger des amabilités, rapidement séparés.

94-71 à la fin du quart-temps, le match semble plié, mais sait-on jamais avec ces Warriors, capables de tout.

Le quatrième quart-temps n'y changera rien et même si Durant est présent ( 21 pts, 5 rebonds ), le match est perdu. Steve Kerr fait entrer les remplaçants assez tôt et OKC prend le match, 108-91. Westbrook finit avec 34 points, 10 rebonds et 9 passes, Paul George 20 pts, 11 rebonds et une grosse défense.

Boston s'avoue enfin vaincu

Les Celtics perdent après 16 victoires consécutives face à Miami, victimes de Dragic et Waiters ( 27 et 26 pts). Houston atomise Denver et reste, plus que jamais, en tête de la conférence ouest ( 14 victoires, 4 défaites ). A noter, la victoire de New York face à Toronto ( 108-100 ) grâce à un Tim Hardaway Jr à 38 pts et celle des Clippers à Atlanta ( 116-103 ) qui permet d'arrêter l'hémorragie après 9 défaites de rang.