Défait pour la deuxième fois consécutive ce mardi soir lors de son duel contre le Bayern de Munich en Ligue des Champions [VIDEO], une première depuis près de trois ans, le Paris Saint-Germain traverse ses premières turbulences de la saison. Impériaux depuis l'entame de l'exercice 2017/108, les Rouges et Bleus ont déçu ce mardi soir pour ce qui s'apparentait à l'un des premiers tests sérieux de ce nouveau PSG version Neymar. Il faut dire que jusque-là, les Franciliens avaient eu surtout des chocs nationaux à se mettre sous la dent et que le match aller face à un club Bavarois à bout de souffle sous la coupe d'Ancelotti ne constituait en soit qu'un test tronqué.

Ce mardi soir, dans un contexte bien différent, les Parisiens ont semblé incapables d'inquiéter collectivement leurs adversaires. Si Kylian M'Bappé et Neymar ont tenté de dynamiter le jeu parisien [VIDEO], rares sont les phases de jeu où le club de la capitale est parvenu à mettre en difficulté une défense du Bayern Munich bien en place. Un constat qu'Adrien Rabiot a également fait dès le coup de sifflet final. Interrogé au micro de Bein Sport, l'international français a déclaré : "On n'a pas assez joué en équipe. Les quelques fois où on a fait tourner le ballon on a été dangereux et on s'est créé des occasions. Dès l'instant où on compte trop sur les individualités, on n'y arrive pas."

Tirer les leçons avant les huitièmes de finale

Loin d'être abattu et satisfait de décrocher la première place du groupe malgré cette défaite , le milieu de terrain parisien souhaite se servir de ce revers pour les échéances à venir et espère que les siens seront tirer les enseignements de cette soirée de décembre : "C'est une bonne leçon. Dès qu'on combine, on y arrive. Il faut se servir de ça."

Il faudra s'en servir à coup sûr au mois de février prochain, période à laquelle les Parisiens disputeront les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Et les adversaires de renom seront au rendez-vous, puisque les Rouges et Bleus pourraient affronter un gros dès ce stade de la compétition (ndlr : la Juventus ou encore Chelsea font parties des potentiels tirages des parisiens, en attendant les résultats de ce mercredi). Répéter les erreurs de ce match face au Bayern de Munich dans quelques semaines pourrait être fatale aux hommes d'Unaï Emery, et plus spécialement au technicien basque dont le crédit est entamé suite à ce nouveau revers dans un match de gala. Reste désormais à voir si la leçon a bien été comprise par tout le monde.