Défait par le Bayern de Munich ce mardi soir en Ligue des Champions (3-1), [VIDEO] le Paris Saint-Germain doit désormais tirer au plus vite les enseignements de cette défaite. Si Adrien Rabiot a parfaitement compris que les Franciliens devraient élever leur niveau de jeu au moment de retrouver la Ligue des champions au mois de février prochain, le président qatari des Rouges et Bleus, Nasser Al-Khelaïfi a lui aussi tenu à rappeler au micro de Bein Sport qu'il faudra faire plus dans les mois à venir.

Face au club de la Bavière, les Parisiens n'ont semblé pouvoir compter que sur les éclairs de génie de leurs stars, Kylian M'Bappé et Neymar en tête, mais la prestation collective des Franciliens s'est avérée décevante comme l'a souligné le Président du club de la capitale qui tient tout de même à rester confiant pour les futures échéances : " Je suis très déçu du résultat et de la qualité du jeu en première mi-temps. C'était mieux en seconde mais pas suffisant pour gagner ou faire match nul. Si on est prêts on peut jouer contre n'importe quelle équipe. Le plus important est de mieux se préparer et réfléchir sur cette leçon."

La pression est désormais sur Unaï Emery

Il faut dire que le club de la capitale pourrait déjà croiser le chemin d'un gros en huitième de finale, puisque Chelsea et la Juventus ont terminé deuxièmes de leurs groupes, et que le Real Madrid devrait également terminer à cette place dans la poule H sauf contre-performance de Tottenham contre l'Apoel Nicosie ce mercredi.

En cas de choc face à l'un de ces cadors européens, le PSG devra montrer un meilleur visage s'il veut ne pas connaître à nouveau une sévère désillusion dès les huitièmes de finale comme cela avait été le cas la saison dernière.

Unaï Emery, qui a triomphé trois fois en Ligue Europa avec le FC Seville, et qui était censé transmettre l'énergie nécessaire à ses joueurs pour se surpasser lors des grands rendez-vous lors de son arrivée au PSG, jouera sans doute gros lors du prochain grand rendez-vous européen des Franciliens. Après la perte de la Ligue 1 la saison dernière, et le traumatisme vécut à Barcelone, le crédit qu'accordent les propriétaires qataris à leur entraîneur a fortement diminué. Une nouvelle élimination précoce en Ligue des Champions [VIDEO] malgré le recrutement onéreux de cet été scellerait sans doute définitivement le sort du technicien basque à la tête des Rouges et Bleus.

Espérons donc pour lui que ses joueurs ont bien reçu le message de leur Président et qu'ils montreront dans les mois à venir que cette soirée n'était qu'un accident.