Ce jeudi soir, le Vélodrome accueille une rencontre décisive dans l’avenir européen de l’Olympique de Marseille. Les phocéens sont opposés à la surprenante équipe du Reb Bull Salzbourg. En effet les autrichiens sont leader de la poule I, et ils totalisent 11 points. Les marseillais sont à la lutte avec les trucs de Konyaspor pour la deuxième place du groupe. L’OM compte 2 points d’avance sur son poursuivant [VIDEO]. La victoire est impérative afin d’assurer la seconde place. En début de saison les dirigeants marseillais avaient clairement affiché que l’Europa League [VIDEO] était un objectif important. Toutes les conditions sont réunies pour que les phocéens réalisent un grand match.

Une domination mais...

Rudi Garcia a aligné son 4-2-3-1. Ce système de jeu convient bien aux Olympiens. Dés le début du match les intentions de jeu sont présentes chez les deux équipes. Le Reb Bull Salzbourg est déjà qualifié mais les joueurs Autrichiens proposent un bloc et un pressing haut pendant la première mi-temps. Les marseillais sont clairement gênés par l’opposition adverse. Les joueurs offensifs de Marseille comme Morgan Sanson et Clinton Njie tentent quelques combinaisons. Ils ne sont pas assez précis dans le dernier geste. Ce qui ne permet pas aux phocéens d’ouvrir le score. Comme souvent cette saison les marseillais ont eu la maîtrise du ballon. Un manque de percussion est à signaler. En effet l’absence de Florian Thauvin se fait ressentir.

Les défenseurs ont tenu le match

Hier Adil Rami et Bouna Sarr ont été les hommes forts de l’équipe Olympienne.

Respectivement défenseur central et latéral droit, les deux hommes ont montré une solidité défensive et une capacité à se projeter vers l’avant. Ce qui a cruellement manqué dans les secteurs offensifs marseillais. Malgré un bon comportement défensif de l’équipe, un manque de liaison entre les lignes est à noter. Les défenses des deux équipes ont pris le dessus sur des attaques en manque cruelles d’inspiration. Les joueurs de Salzbourg ont géré le match sans concéder énormément d’occasions. En effet les autrichiens ont été mis en danger seulement à deux reprises avec une frappe lointaine de Maxime Lopez et un face à face manqué de Valère Germain.

Ce match était sans éclat, sans génie mais avec une certaine intensité. Ce match nul a permis à l’OM de se qualifier pour la suite de la compétition. L’équipe Olympienne devra changer de visage si elle veut espérer continuer dans cette Europa League, particulièrement relevée cette année.