Décidément, Houston ne veut plus perdre... Et ils l'ont prouvé hier soir face aux Pelicans de New Orleans n’ont rien pu faire pour stopper les Rockets. Un match qui s'est donc achevé par une victoire de Houston (130-123).

Incroyable. C'est le mot pour décrire la fin de partie des joueurs de Houston [VIDEO], et ce n'est pas la première fois cette saison qu'ils nous livrent une fin de match aussi efficace. Ce qui est malheureux, c'est que les Pelicans ne pouvaient pas mieux faire hier soir, malgré l'absence de Anthony Davis.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Ils ont planté 76 points lors de la première mi-temps, notamment grâce à un E’Twaun Moore sur une autre planète (36 points), un record de franchise à distance (18/33) et 61 gros points combinés entre Holiday et Cousins. Une efficacité qui nous dégouterait presque.

Des shoots qui rentraient, peu importe la situation ou même le joueur en face. Mais à Houston, c'est ce genre de défi qu'on aime. Et c'est justement ce genre de défi que James Harden et Chris Paul adorent relever depuis bientôt un mois. Après Portland, c'est donc New Orleans qui a fait les frais de l'implacable formation des Rockets.

NBA: Une "remontada" comme on les aime

Devant leur propre public, qui a passé la première mi-temps à se demander se qui se passait, les joueurs de Houston ont donc décidé de lancer la machine dès le début de la seconde période. Et c'est par le biais de Chris Paul que le déclic s'est enfin révélé. Une performance de haut-niveau tout le long du troisième quart-temps ainsi qu'au début du quatrième, couplée avec la précision quasi-ignoble de l'homme à la barbe James Harden [VIDEO], voilà ce qui a remis les Rockets sur les rails.

On aurait pu les voir lâcher le match comme contre les Blazers de Portland. Mais non. C'est à ce moment là que Clint Capela, auteur d’un match somptueux (28 points (record), 8 rebonds et 5 contres (record), à 13/14 au tir) a décidé de se réveiller lui aussi. Et pourtant, son début de match a été plutôt complexe face à un DeMarcus Cousins qui ne lâchait rien. Mais le joueur Suisse n'a pas baissé les bras, ni les yeux, et son moment de gloire de la soirée est donc arrivé. Côté New Orleans, la fatigue se ressentait à cause de leur back-to-back, la succession de rencontres a donc eu raison des Pelicans, eux qui étaient bien parti pour mettre fin à la nouvelle série d'invincibilité des Rockets, mais ce ne sera pas pour cette fois malheureusement, leur a montré Chris Paul (20 points, 9 rebonds et 6 passes), lui qui n’a toujours pas connu la défaite sous ses nouvelles couleurs, et c'est sans parler de James Harden qui, pour l'instant, marche sur la NBA d'une main de maître (26 points, 17 passes).

La meilleure équipe a gagné hier soir. Dans la douleur certes, mais c'est le résultat final qui compte, et Houston prouve encore une fois que pour l'instant, personne n'est en mesure de suffisamment les effrayer..