Avec l'arrivée de Frank McCourt en tant que nouveau propriétaire de l'OM, le club a retrouvé des ambitions dignes de son statut. Si concurrencer le PSG reste une idée assez lointaine malgré les propos des dirigeants, il n'empêche que le Mercato des marseillais a été actif. Dès le mois d'avril, l'objectif était affirmé, trouver un grand attaquant pour porter ce Champion's Project. Après de nombreux échecs dans les négociations, Rudi Garcia a finalement récupéré Kostas Mitroglou.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

Arrivé blessé, Kostas Mitroglou n'a pas saisi sa chance à l'OM

Sur le papier, l'arrivée de Mitroglou n'a clairement pas fait rêver les supporters de l'OM.

Surtout que l'international grec est arrivé blessé dans la cité phocéenne. Il a fallu attendre près d'un mois et demi de compétition pour enfin voir l'ancien du Benfica Lisbonne. Et malgré deux buts inscrits, les craintes des fans sont rapidement avérées. Lent, faible techniquement, Kostas Mitroglou s'est même révélé être plutôt maladroit devant les cages, chose pourtant qui était censé être sa qualité première. Il n'en a pas fallu plus pour que son entraîneur Rudi Garcia, déjà remonté par le calendrier [VIDEO], ne le remette sur le banc au profit de Valère Germain. Et ce week-end, l'ancien monégasque a planté un doublé contre St Etienne, ses deux premières réalisations de la saison en Ligue 1.

Rudi Garcia veut-il déjà s'en séparer lors du mercato d'hiver ?

Interrogé sur les performances de ses attaquants lors d'un point presse, Rudi Garcia s'est montré très critique envers Mitroglou.

"Si on l'a recruté, ce n'est pas pour le laisser sur le banc. Il a mis deux buts en quatre matchs, ensuite il n'a pas été performant." Dans son discours, Garcia indique très clairement que sa confiance du moment s'est dirigée vers Germain ou encore Clinton Njie. Et d'après l'Equipe, le technicien de l'OM ne serait pas contre un départ de Mitroglou dès ce mercato hivernal ! Une annonce étonnante quand on connait l'investissement réalisé par le club sur ce joueur. En plus des 15 millions d'euros, l'OM devra reverser à Benfica 50% de la revente de son avant-centre ou alors 12,5 millions d'euros si l'OM veut s'acquitter de ce pourcentage. Quoi qu'il en soit, cette rumeur de transfert a été démentie par le président Jacques Henri Eyraud dès ce matin, chose logique alors que le mercato n'ouvre ses portes que dans trois semaines. En cas de départ, l'OM devra retrouver un deuxième attaquant, surtout quand on connait le calendrier chargé [VIDEO] des olympiens.