Le temps des titres, des records et des grands joueurs qui portaient le club semble loin. Les chiffres ne mentent pas, d'année en année les résultats sont moins bons et Arsenal n'attire plus les grands noms. Le paradoxe est que l'argent ne manque pas, mais les Gunners n'ont pas réussi cet été à frapper un grand coup sur le marché des transferts. Comment enrayer cette spirale, pour ne pas qu'ils disparaissent du Big Four au profit de leur ennemi intime, les Spurs de Tottenham, qui sont en progression constante.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Arsène Wenger, maillon faible?

Actuel 7ème de la Premier League depuis leur match nul 0 - 0 hier à West Ham, 3ème match de suite sans victoire, l'hiver risque d'être chaud à Londres.

Décrié depuis plusieurs années par de plus en plus de supporters, Arsène Wenger ne peut être sauvé que par ses résultats et il sera difficile de soulever un trophée cette année. Depuis 2004, l'année de son dernier titre, les Gunners n'ont jamais été en mesure de jouer le titre et après 19 saisons de qualification en Ligue des champions de suite, ils jouent cette année la Ligue Europa. Ils devront se concentrer sur les 2 coupes nationales avec comme adversaire potentiel les Citizens, qui sont injouables, et la Ligue Europa où ils ne font pas parti des favoris. Mais le pire reste à venir.

La fuite des cadres au mercato d'hiver

Sanchez, Özil et Giroud: voici les 3 joueurs qui peuvent donner le coup de grâce à l'entraîneur londonien dès le mois de janvier. 'Dans ma tête, ils seront là jusqu'à la fin de la saison' martelait Arsène Wenger fin novembre. Mais les internationaux chiliens et allemands sont désireux de changer d'air, sont en fin de contrat en juin 2018.

Ils pourront s'engager avec n'importe quel club et Arsenal ne touchera pas d'indemnités de transfert. Ils peuvent être vendus cet hiver, ils ne manquent d'ailleurs pas de prétendants (PSG, Manchester City pour Alexis Sanchez, FC Barcelone pour Mesut Özil) mais l'équipe sera affaiblie. Le français a prolongé en début d'année mais son temps de jeu limité le fait réfléchir, avec la coupe du monde en perspective. L'équation est très compliquée pour Arsenal qui a besoin de joueurs de qualité pour bien finir sa saison, or il sera presque impossible de garder tous ses cadres. Le meilleur moyen de redevenir attractif la saison prochaine est de se qualifier pour la Ligue des champions. Le président du club a les moyens de sortir son carnet de chèque au prochain mercato, ce qui reste l'alternative la plus probable. Sur le terrain, Arsenal va devoir réussir son Boxing Day en accueillant des adversaires directs : Chelsea et Liverpool, toujours engagés en Ligue des Champions. Quelles seront les résolutions d'Arsène Wenger pour 2018?