La lutte promettait d'être féroce pour ce premier rendez-vous du Grand Chelem de la saison, mais quelle surprise de voir plusieurs joueurs de second rang qualifiés pour les quarts de finale ! Quatre joueurs du Top 10 (Federer, Nadal, Dimitrov et Cilic), Tomas Berdych (n° 20), Kyle Edmund (n° 49), Hyeon Chung (n° 58) et Tennys Sandgren (n° 97), s'affronteront à partir de demain pour se qualifier en demi-finale. Beaucoup trop de joueurs n'ont pas été à la hauteur durant cette première semaine, mais ce vent de fraîcheur fait du bien au tennis, brouillant les codes et laissant place au suspense et au spectacle. Les deux favoris, Roger Federer et Rafael Nadal, sont prévenus, rien ne sera simple cette année, il faudra lutter jusqu'au dernier point.

Pour Rafael Nadal, les choses sérieuses commencent

Avec un tirage au sort plus que clément, la première semaine de l'Open d'Australie [VIDEO] s'est déroulée idéalement pour Rafael Naal avec un seul set perdu en quatre matchs contre Diego Schwartzman. L'Espagnol va se présenter face à Marin Cilic sans être entamé physiquement, en pleine confiance, sûr de son fait. Face à un adversaire qui lui réussit bien et contre qui il n'a plus perdu depuis 2009 (83,34% de victoire), la victoire pourrait sembler acquise, mais la dernière confrontation entre les deux hommes à Shanghai en 2017 a été très serrée (7-5 7-6). En cas de succès, le n°1 mondial pourrait affronter Grigor Dimitrov, pour un remake de la demi-finale 2017 à Melbourne, match qui s'était révélé indécis en cinq sets et qui aurait pu tourner en faveur du Bulgare.

Celui-ci aura à coeur de prendre sa revanche et de prouver que sa place de n°3 mondial n'est pas usurpée.

Pour Roger Federer, la méfiance s'impose

Aucun set de perdu pour le lauréat 2017, c'est une première partie de tournoi tranquille pour le Suisse, mais cela va se compliquer pour plusieurs raisons. Le prochain match contre Tomas Berdych, devrait se conclure par une victoire logique, le Tchèque reste sur 8 défaites de suite face au Suisse. En demi-finale, il risque d'affronter la sensation du tournoi : Hyeon Chung. Le bourreau de Alexander Zverev et Novak Djokovic a le profil idéal pour dérégler le jeu de Federer. Prometteur l'an passé, il dispose de qualités qui peuvent fatiguer et décourager le Suisse s'il passe l'obstacle Sandgren : grande rapidité de déplacement, endurant, rapidité d'exécution, bon défenseur, bon contre-attaquant, précis. Novak Djokovic n'a pas réussi à trouver la solution, ses attaques étant irrémédiablement renvoyées par le sud-coréen, le poussant souvent à la faute.

Roger Federer [VIDEO] qui n'a jamais joué Chung, pourrait avoir deux adversaires, puisque la chaleur va de nouveau s'inviter vendredi jusqu'à la fin du tournoi. Ce critère n'est pas à minimiser surtout pour un athlète de 36 ans [VIDEO] face à un adversaire de 21 ans très rapide et impérial en défense ! Ce choc des générations, qui est dans toutes les têtes des fans de tennis, n'est pas encore d'actualité, et il serait bien imprudent de le prédire avec assurance tant les surprises se sont avérées nombreuses lors de cette édition.