Le retour gagnant des deux monstres sacrés du tennis mondial Rafael Nadal et Roger Federer n'a pas réussi à éclipser une année 2017 très décevante. L'Open d'Australie nous a offert une finale d'anthologie comme à l'époque de leurs grands affrontements, où l'Espagnol et le Suisse régnaient sur la planète tennis. Ce grand moment de sport reste le meilleur match de la saison à la date du 29 janvier ! Les 3 autres finales du grand chelem, gagnées par ces 2 hommes, n'ont pas dépassé les 3 sets gagnants, sans aucun suspense.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Les raisons sont simples : une cascade de blessures de longue durée de plusieurs cadors du circuit (Andy Murray, Novak Djokovic, Stanislas Wawrinka, Kei Nishikori, Milos Raonic) et une différence de niveau flagrante entre les deux stars du tennis et les outsiders valides.

La revanche des grands blessés

Le n°1 mondial 2017, Andy Murray, n'a jamais pu défendre son rang, multipliant les blessures, sans jamais être à 100% de sa forme. La cause de son état de santé pourrait être son incroyable fin de saison 2016, où il était tout simplement inarrêtable, comme obsédé par sa quête du Graal. Il voudra prouver cette année que son sacre n'était pas un accident ni un manque d'adversité. Son concurrent direct, Novak Djokovic, s'est écroulé après son succès à Roland Garros en 2016, jusqu'à son abandon à Wimbledon cette année, qui a signifié l'arrêt de sa saison. Le grand Novak sera-t-il à son meilleur niveau cette année ? Le dernier finaliste de Roland Garros, Stan Wawrinka, impuissant face à l'ogre Nadal, n'est plus réapparu sur un court de tennis depuis son élimination à Wimbledon.

Gagnant de 3 titres du Grand Chelem différents, il sera motivé à l'idée d'améliorer son palmarès dès l'Open d'Australie. Milos Raonic, le canadien, qui était tout proche d'éliminer Andy Murray au Masters de Londres 2016 et qui a terminé à la 3ème place mondiale, n'a jamais pu concrétiser les progrès réalisés suite à des blessures à répétition. Kei Nishikori, régulièrement abonné au Top 7, a longuement été écarté des terrains à cause d'une blessure au poignet, et voudra rapidement quitter son classement actuel de 22e joueur mondial.

La confirmation des jeunes talents

Alexander Zverev 20 ans, Andrey Rublev 20 ans, Karen Khachanov 21 ans, Denis Shapovalov 18 ans, Frances Tiafoe 19 ans. Mis à part le 1er cité qui a confirmé cette année qu'il a tout d'un futur n°1 mondial, les autres ont fait des débuts prometteurs sur le circuit professionnel et devraient confirmer en 2018. L'éclosion précoce de ces jeunes pousses qui jouent tous leurs matchs sans complexe, promet de belles joutes contre les trentenaires expérimentés qui ne sont pas prêts à laisser leur place.

Les outsiders qui ont profité de l'absence des leaders pour intégrer le Top 10, ne voudront pas s'arrêter en si bon chemin et lutteront jusqu'au bout pour conserver leur rang. Grigor Dimitrov, 3e mondial et gagnant surprise du Masters de Londres, tournoi à l'image de la saison 2017 : des outsiders, des blessures et beaucoup de déchet technique. Dominic Thiem, le successeur de Rafael Nadal sur terre battue, David Goffin, qui s'améliore d'années en années, Juan Martin Del Potro, qui veut confirmer son retour et intégrer le Top 5 et Nick Kirgios, un joueur tout aussi génial qu'inconstant. Quel programme pour 2018 ! Rarement le niveau aura été aussi élevé sur le circuit ATP, les 2 futurs retraités qui ont dominé cette saison, pourront-ils tenir la cadence face à des adversaires aussi motivés que talentueux ?