Le grand absent de la saison 2017 de Tennis a été Novak Djokovic [VIDEO]. Obligé de se retirer du circuit professionnel le 12 juillet (abandon face à Tomas Berdych), le Serbe a manqué presque six mois de compétition. De retour dans quelques semaines, tout le monde attend l’ancien numéro un mondial afin de de voir s’il peut imiter Roger Federer [VIDEO], auteur d’une année exceptionnelle avec deux Grands Chelems remportés (Open d’Australie et Wimbledon), quatre Masters 1000 et une place de numéro deux mondial à l’arrivée au classement ATP.

Alors que la saison tennistique va bientôt reprendre avec en point d’orgue l’Open d’Australie qui débute mi-janvier, beaucoup d’observateurs attendent le retour de Novak Djokovic.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Djokovic n’a que trente ans

Blessé au bras droit en juillet en plein Wimbledon, Djoko avait dû quitter prématurément la compétition avant de mettre, plus tard, un terme à sa saison.

Une décision qui rappelait fortement la situation de Roger Federer qui, en 2016, avait laissé tomber la moitié de la saison pour soigner un dos récalcitrant. Un choix difficile mais qui s’est avéré payant quand on voit la formidable saison 2017 du Suisse auréolée de deux titres majeurs et d’un jeu retrouvé comme aux meilleurs moments de sa carrière. N’est pas Federer qui veut mais Djokovic n’est pas n’importe qui. C’est d’ailleurs lui qui dominait le tennis mondial quand on pensait que Nadal et Federer étaient quelque peu sur le déclin. De plus, il n’a que trente ans alors que Nadal a 31 ans et Federer 36 ans. En rendant six ans au Suisse et au regarde de ce qu’a fait ce dernier à son âge, il peut parfaitement redevenir le maître incontesté qu’il était avant d'être affaibli par ses pépins physiques.

Meilleur joueur de ces 5 dernières années

En 2016, il remportait son cinquième Open d’Australie et son premier Roland-Garros. Un an plus tôt, il réalisait le petit Chelem (tous les Majeurs sauf Roland-Garros) comme en 2011, battait le record de Masters 1000 remportés en une saison et gagnait un 5ème Masters. En 2011 et 2012, il avait terminé numéro un mondial et avait même été élu sportif de l’année. Avant sa blessure, c’était donc lui l’homme fort du circuit. Il semblait intouchable même s’il avait dernièrement avoué que le tennis n’était plus sa priorité, certainement après avoir accueilli son second enfant en Septembre. En tout cas, s’il revient au meilleur de sa forme, il peut tout à fait être compétitif et pourquoi pas reprendre sa place de numéro un mondial dans les mois ou années à venir. Il aura peu de points à défendre cette saison, tout le contraire de Federer et Nadal et encore une fois, il a un physique exceptionnel et il est plus jeune que ses deux principaux rivaux.