Rafael Nadal [VIDEO] a vécu une saison 2017 exceptionnelle avec deux titres du Grand Chelem (Roland-Garros [VIDEO] et l’US Open) terminant à la première place mondial au classement ATP. Toutefois, sa fin d’année a été gâchée par une blessure au genou qui l’a contraint à abandonner avant son quart de finale de Paris Bercy. Ensuite, il s’était présenté au Masters mais avait dû également quitter le tournoi avant même que la phase de groupe ne se termine. A quelques semaines de la reprise et du début de l’Open d’Australie programmé le 15 janvier, l’Espagnol est incertain pour la première levée du Grand Chelem.

Nadal, finaliste à Melbourne en 2017

Le Majorquin ressent encore une douleur au genou, ce qui inquiète son clan et ses supporters.

Homme fort de la saison qui s’est achevée il y a quelques semaines, il n’est pas certain de s’aligner à Melbourne. Finaliste l’an passé (battu par Roger Federer en cinq sets), Nadal ne prendra aucun risque s’il n’est pas totalement remis ou s’il ressent une gêne quelques jours avant le début du tournoi. Les mauvaises expériences à Bercy et au Masters ne se reproduiront certainement pas, surtout en début d’année. En effet, la saison est longue et il ne faudrait pas compromettre onze mois de compétition pour deux semaines même s’il s’agit d’un Grand Chelem. Nadal absent en Australie, cela voudrait dire une perte de 1200 points (attribués aux finalistes de GC).

La priorité restera toujours Roland-Garros

Dans la course à la première place mondiale, Roger Federer, actuellement deuxième, pourrait en profiter.

Si le Suisse passait quelques tours, il pourrait se retrouver au sommet du classement ATP fin janvier. On n’en est pas encore là mais ce serait un petit événement. Nadal donnera sa réponse dans les prochains jours quant à sa participation à l’Open d’Australie mais il est certain que sa décision aura à voir avec les Internationaux de France. Vainqueur de son dixième Roland-Garros en juin dernier, c’est la compétition ultime pour lui et sa meilleure chance de briller en Grand Chelem. S’il est toujours préoccupé par son genou en Janvier, je ne le vois pas se présenter pour le premier grand rendez-vous de la saison. Comme Federer (36 ans) à son âge (31 ans), le classement ne sera plus sa priorité dans les années à venir. Il y a quelques mois, il réalisait en effet déjà la performance de redevenir numéro un. La saison n'a pas encore débuté que tout le monde retient son souffle...