6

Alors que s'est ouvert lundi le Mercato hivernal 2018, le Paris Saint-Germain étoffe la liste des joueurs dont il souhaite se défaire pour satisfaire aux exigences imposées par le fair-play financier.

Après le recrutement XXL de l'été dernier, le PSG devra-t-il connaître un dégraissage XXL cet hiver ? Pas vraiment, à en croire les informations délivrées par le quotidien L'Equipe. En effet, d'après certains éléments d'enquête de l'instance de contrôle financier des clubs de l'UEFA, le club francilien ne serait qu'à 70 millions d'euros près d'équilibrer son ardoise pour l'exercice en cours.

Une somme que la direction parisienne espère bien recueillir cet hiver avec la vente de certains joueurs, dont un ou deux anciens cadres de l'équipe.

Une liste de noms n'arrête d'ailleurs pas de circuler depuis quelques longues semaines déjà. Elle s'intéresse particulièrement à Lucas Moura et Di Maria, même si le doute autour de Draxler, Kurzawa et Kevin Trapp n'est pas vraiment de nature à rassurer leurs entourages.

Ben Arfa et Di Maria, des cas problématiques

Si l'éventualité des départs de Lucas et d'Hatem Ben Arfa [VIDEO] ne perturbe en rien le plan sportif nourri par le PSG, la probabilité de cette hypothèse se rapproche de zéro en ce qui concerne le tricolore. En effet, même s'il est classé indésirable aux yeux d'Unai Eméry [VIDEO] et Antero Henrique, le tricolore ne semble pas prêt à quitter la capitale sans heurt.

À côté de cela, le club francilien pourrait avoir de grosses difficultés à lâcher ses joueurs de poids comme Angel Di Maria, Draxler ou Javier Pastore sans consentir à une vente au rabais.

Le Barça, le Bayern et même l'Inter espèrent ainsi profiter de l'aubaine offerte par la menace qui pèse sur Paris. Toutefois, en balance à son besoin pressant de faire de l'espace, le PSG devra jouer l'équilibre de sa formation sportive pour le reste de la saison.

Un dégraissage qui peut coûter cher au PSG

S'il est important pour le PSG de vendre cet hiver, se défaire d'atouts majeurs avant les échéances à venir peut s'avérer risqué pour la direction du club. En effet, les argentins Di Maria et Pastore, de même que l'allemand Draxler constitue des options de rotation non négligeables pour l'effectif parisien. Le club est en effet toujours engagé dans quatre compétitions dont un 8e de finale crucial face au Real de Cristiano Ronaldo en février prochain.

L'association récente des noms de Kevin Trapp et Layvin Kurzawa à la liste des partants ne serait elle-même pas judicieuse si elle se concrétisait. Bousculer ainsi le numéro 2 des buts parisiens et le latéral gauche numéro 1 serait difficilement explicable sur un plan purement sportif. Tout compte fait, le PSG se retrouve désormais face à une équation assez complexe...